10 raisons qui vous empêchent d’apprendre une langue

EXCUSE APPRENDRE UNE LANGUE 1

 

Je suis persuadée que vous êtes dans l’un de ces cas.

J’entends souvent ce genre de choses :

  • “un jour j’aimerais parler une langue”
  • “j’admire les polyglottes, moi aussi j’aimerais parler plusieurs langues”
  • “c’est mon rêve de parler plusieurs langues”
  • “je suis trop vieux pour apprendre une langue”
  • “C’est trop dure d’apprendre”
  • “je ne suis pas née avec le don des langues”
  • “j’étais nul à l’école”

 

Vous avez déjà entendu ça?  Ou les avez-vous peut-être déjà prononcées?

 

Vous n’imaginez pas à quel point ça m’agace d’entendre ces phrases.  Ça me rend même triste. Oh petite larmichette au coin de l’oeil.  Car, je me dis que ces personnes ne parleront jamais une langue. Et, je ne pourrai JAMAIS les aider, sans un changement de leur part.

Pourquoi? Allez-vous me dire. C’est très simple.

Je vais vous expliquer tout de suite.

Ces personnes se sont interdites de réussir. Elles s’auto-censurent.

Elles placent des obstacles avant même de commencer. Pourquoi se rendre la vie aussi compliquée? Habituellement on râle quand on nous met des bâtons dans les roues. Mais dans ce cas, elles n’ont besoin de personne, elles savent le faire toutes seules comme des grandes.

C’est comme débuter un projet en pensant “je n’y arriverai jamais”. Uniquement à cause de cette phrase, il existe une plus grande probabilité d’échec. La courbe de l’échec se met en place progressivement.

Si à l’inverse vous vous autorisez le droit de réussir, alors devinez quoi? Vous aurez une plus grande chance de réussir. Vous acceptez! Vous vous mettez en mode “je suis capable”. Ensuite, s’enclenche le process. Vous avancez à petit pas vers l’objectif et terminez par y arriver.

Les raisons pour lesquelles vous n’êtes pas capables d’apprendre une langue, sont en fait des EXCUSES. Je pense que ce sont les excuses de la peur. Vous avez peur d’échouer. Rassurez-vous, ce n’est pas uniquement de votre faute.

Je vais maintenant vous donner les 10 excuses qui vous empêchent d’avancer et pourquoi elles sont infondées. 

 

 

EXCUSE N° 1 : je n’ai pas le temps

 

LANGUE GAGNER DU TEMPS 4

C’est certainement la phrase la plus prononcée de notre vie “je n’ai pas le temps”.

Apprendre une langue ne prend pas nécessairement beaucoup de temps. Il faut savoir s’organiser pour optimiser ses tâches.

20 minutes par jour suffisent pour apprendre une langue. Allez, si vraiment vous êtes un ministre, 10 minutes par jour peuvent faire l’affaire.  Si vous faites l’analyse de votre journée, que vous supprimez le superflu, que vous remplacez les activités non productives, alors je vous assure que vous trouverez ces 20 minutes par jour, sans problème.

Et puis d’abord, combien de temps passez-vous sur Facebook à scroller sans même lire?!

Remplacez “je n’ai pas le temps” par “je n’ai pas pris le temps”.  Ça fera une grande différence dans votre manière d’aborder votre gestion du temps.

Nous seuls, avons la responsabilité de notre temps. Prenons donc nos responsabilités.

Pour aller plus loin, je vous offre gratuitement le bonus “comment trouver du temps pour apprendre une langue en cliquant ici ! 🙂

 

EXCUSE N°2 : j’étais nul à l’école

Parce qu’on vous donnait des mauvaises notes à l’école, vous restez fâchés avec les langues? Je vais vous poser une question simple.

Pensez-vous que l’éducation nationale à la science exacte en matière d’enseignement des langues? Je vous laisse le temps de la réflexion. Ça ne devrait pas être trop long.

Quand vous regardez vos petits camarades de classe, combien d’entre eux étaient capables de parler une langue en sortant de l’école? 1 peut-être 2 ou 3? Et vous pensiez que vous étiez nul?

Ne vous basez pas sur les notes reçues. Le système de notation est un modèle imposé qui varie, selon les professeurs. Certains ont une notation subjective, d’autres sadique, d’autres je m’en foutiste. Selon le prof, les notes sont différentes.

Mais les notes rassurent dans notre société, elles donnent une orientation. Ça permet de nous comparer. Qui entre nous, n’a pas vraiment d’importance. On se fiche de savoir si le voisin à une meilleure note.

La vraie question est : “qui est capable de parler”? Bachoter et recopier bêtement les conjugaisons apprises par cœur ne vous fera jamais parler couramment.

10 ans d’anglais et incapable de tenir une conversation?! Il y a, comme un problème quelque part !

C’est triste, mais force est de constater que notre système d’enseignement est un échec. Une logique obsolète éloignée des objectifs de la vie réelle.

Vous pensez toujours que vous étiez nul à l’école? Vous pouvez reprendre confiance en vous et faire table rase du passé.

 

EXCUSE N°3 : J’ai passé l’âge

EXCUSES APPRENDRE UNE LANGUE

 

On dit toujours que c’est plus facile pour les petits d’apprendre une langue. Pourquoi dit-on cela à votre avis?

Parce qu’ils n’ont pas le choix. On leur met à disposition toutes les ressources nécessaires. Ils sont immergés dans la langue. Ils n’ont pas besoin de faire l’effort de mettre en place une routine des langues. On le fait pour eux.

Tout est disponible et à disposition.

C’est un des conseils que je vous donne dans l’article suivant “comment apprendre une langue efficacement” , il faut toujours avoir ses outils à disposition.

On leur parle toute la journée dans la langue cible, on leur met la TV. Ils sont dans un bain d’apprentissage passif pendant des mois. Ils reçoivent une multitude d’informations.

Mais au bout de combien de temps bébé parle?

  • A partir de 9/15 mois, il commence à dire ses premiers mots
  • A 18 mois, il dit des phrases du genre :  “toi donner moi”
  • A 2 ans et demi, il construit ses phrases avec des coordinations
  • A 3 ans, on peut dire qu’il parle correctement

 

Maintenant, faisons ce petit exercice pour vous, en tant qu’adulte. Quand vous apprenez une langue, à partir de quand allez-vous prononcer votre premier mot ? J’espère pour vous, avant 9 mois d’apprentissage !

En 9 mois vous seriez déjà capable de faire des phrases, voir de parler couramment la langue. Peut-être vous faudra-t-il 3 ans comme bébé pour parler une langue, s’il s’agit d’une langue “difficile”. Je veux dire une langue dont la structure est très différente du français, type russe. Mais pour parler anglais, croyez-moi il vous faudra beaucoup moins que 3 ans.

En plus, en tant qu’adulte vous avez la capacité de raisonner. Votre cerveau fait des connexions que l’enfant ne fait pas. Vous êtes capable d’avoir un apprentissage actif, qui booste vos progrès. Votre cerveau assimile les concepts proches entre deux langues et les racines similaires.

L’unique difficulté en tant qu’adulte est de se discipliner. Mettre en place des rituels quotidiens, s’immerger dans la langue. La seule facilité de l’enfant est qu’on le fait pour lui.

Vous avez les cartes en main pour réussir ! 

 

EXCUSE N°4 : je n’ai pas le gène des langues

 

GENE DES LANGUE APPRENDRE

J’entends des fois “je n’ai pas le gène des langues, donc c’est impossible”.

J’aimerais un jour qu’un scientifique me le démontre si je me trompe. Mais oubliez cette histoire de gène qui n’existe pas.

Oui vous avez peut-être plus ou moins d’affinité avec une langue que d’autres personnes.

Mais en aucun cas, un gène vous permettra de parler une langue comme par magie.

Le secret des gens qui parlent une ou plusieurs langues, c’est le travail. Seulement le travail ! Ils ne se sont pas levés un matin en parlant une nouvelle langue. Vous pouvez leur poser la question.

Vous avez appris le français ? OUI. Donc il n’y a pas de raison, vous pouvez apprendre une autre langue.

 

EXCUSE N°5 : je ne peux pas aller à l’étranger

Pas d’immersion, donc rien? Beaucoup de personnes pensent qu’elles ne peuvent apprendre une langue qu’une fois dans le pays.

FAUX.

Vous pouvez tout à fait apprendre une langue en restant à la maison en mangeant des pop-corns dans votre pyjama préféré. Je vous explique en détails comment faire par ici, (pas pour manger des pop-corns^^) et par ici aussi.

Partir en immersion à l’étranger est en effet une très bonne manière de booster son apprentissage des langues. Mais ce n’est pas la solution par défaut.

Nous avons aujourd’hui accès à une multitude de ressources, qui nous permettent d’outrepasser les frontières en restant chez soi. Ces outils sont une richesse pour apprendre une langue et ne cessent de s’améliorer. Soyez en ravi, vous êtes née à la bonne époque. Contrairement à ce qu’on entend tout le temps, “c’était mieux avant”. Avec les langues, c’est happy time Smile

Mais attention, l’immersion peut aussi être fatale. Partir 6 mois, revenir avec le même accent pourrave “I don’t underrrrestanddd” c’est possible. Ça m’est arrivé.

Comme beaucoup de gens, je comptais beaucoup (trop) sur l’immersion. Je me suis dit, allez 6 mois en Angleterre et BAM je parlerai anglais, sûr. Sauf que j’ai commis l’erreur de beaucoup. J’étais dans une démarche beaucoup trop attentiste.

Passer mes weekends avec 5 frenchies -super copines, mais niveau anglais poing poing- prendre 2h de cours par semaine et parler uniquement avec 2 mômes de 2 et 7 ans ne m’ont pas vraiment permis de booster mon anglais.

Résultat = big fail :  déception à mon retour, niveau trés médiocre, objectif non atteint !

 

EXCUSE N°6 : Peur de faire des erreurs

 

“Il n’y a que celui qui ne fait rien, qui ne fait pas d’erreur”

 

On vous l’a déjà dit? Alors agissez !

On attend toujours d’être parfait pour agir. Mais mesdames et messieurs, je vais vous livrer une info d’ordre NASAlytique de la stratosphère de Mars : la perfection n’existe pas. Si la perfection n’existe pas, alors votre action n’existe pas. Alors agissez dés maintenant. Arrêtons d’attendre un moment qui ne viendra jamais.

Parler, apprendre une langue est littéralement le synonyme de faire des erreurs. C’est justement en faisant des erreurs que vous progresserez.

Est-ce que votre français est parfait? Vous ne faites jamais d’erreurs de conjugaisons, n’est-ce pas? J’ose imaginer la réponse. Alors pourquoi se fixer la perfection dans une autre langue?

Bébé s’en fichait de faire des erreurs. Il avait faim, ce qu’il l’importait c’était de se faire comprendre. “Moi manger”. Aucun parent ne lui tapera sur les doigts car il n’a pas bien conjugué sa phrase, n’est-ce pas?

Ayez cette approche de l’enfant, quand vous apprenez une langue.

L’objectif est de vous faire comprendre, pas de décrocher un prix Nobel.

 

EXCUSE N°7 : parler une langue, c’est inné

Certains sont sortis du ventre de la maman en réclamant un bibi. Mais malheureusement vous n’avez pas eu cette chance. Ça doit être vachement cool de naître en sachant déjà parler.

Ridicule, non?

J’entends souvent que les langues sont un don acquis à la naissance. Je ne connais aucune étude scientifique qui l’affirme. S’il en existe, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Encore une fois, apprendre une langue c’est du travail, pas un don venant de, je ne sais où.

Vous avez peur de vous y mettre, alors vous vous rassurez en vous disant que c’est plus facile pour les autres. Oubliez cette excuse à jamais et mettez-vous au boulot maintenant.

 

EXCUSE N°8 : je suis français donc je suis nul

 

Francais apprendre une langue

Vous avez déjà entendu ça ? Les Français sont nuls en langues étrangères.

C’est vrai, on est nul !

MAIS ce n’est pas une fatalité et ce n’est pas de votre faute ! Le fait d’être nul ne réside pas dans nos chromosomes de français. Mais plutôt -comme je le disais plus haut – dans une faille du système. L’école ne sait malheureusement pas nous enseigner les langues, mais en plus, rien n’est fait pour nous aider.

L’exemple tout bête de la télé. Tous les films sont traduits. C’est mission impossible pour les regarder en VO. Ça me donne envie de crier en levant les bras au ciel “mais pourrrrrquoi?”

On a un outil disponible, tout beau, tout prêt à nous fournir un accès aux langues, mais non ! On va le verrouiller en français pour être sûr que personne ne soit capable de comprendre autre chose que le français. Chauvin ! Nah !

Allez voir dans les autres pays, les films sont en VO et c’est logique pour la population. Car on perd la vraie nature et nuances du film en le traduisant.

On a quand même accès à quelques chaînes internationales de la TNT désormais, mais cela date de peu.

Rassurez-vous, votre condition de français ne vous empêche pas d’apprendre une langue. On a l’impression d’être nul car on n’a pas les bonnes ressources ni les bonnes méthodes. Il existe beaucoup de français qui parlent plusieurs langues.  D’après une étude de la Commission Européenne, nous sommes 14% de français à maîtriser une langue. C’est maigre, vous allez me dire. C’est clair, il reste encore du boulot.

Mais 14% sont capables, donc il n’y a pas de raison pour que vous n’en fassiez pas parti.

 

EXCUSE N°9 : je n’ai pas de mémoire

A l’époque du lycée, ma prof d’allemand m’a demandé de consulter (un professionnel de la mémoire ou je ne sais quel marabout).

Elle savait que je bossais, mais malgré tout ça ne rentrait pas. Je me tapais des notes désastreuses. Je n’arrivais pas à mémoriser.

De nombreux mois à s’arracher les cheveux de la tête sur le subjonctif espagnol… après quoi j’ai osé demander, quel était ce temps. Gros trou noir et interlocage de ma prof.

J’avais décidément un problème. En plus, à force de me répéter que je n’avais pas de mémoire, le problème s’amplifiait.

Pourtant, je suis capable d’apprendre et parler plusieurs langues.

Il est vrai que je n’ai pas une mémoire supérieure à la normale, mais je ne suis pas non plus proche d’Alzheimer. (quoique ?!)

J’ai appris à stimuler ma mémoire pour l’améliorer.  La mémoire est un muscle, il faut l’entraîner. C’est comme un marathonien. Il a besoin de courir pour muscler ses jambes et améliorer ses performances.

Soyez vous aussi, un marathonien des langues et musclez votre apprentissage 😉

 

EXCUSE N°10 :  je le ferai à la rentrée

Votre pire ennemi, la procrastination. Vous vous mettez une échéance pour commencer un projet.

En apparence ça parait être une bonne initiative. Mais en fait, vous êtes en train de commettre la pire erreur qui va vous empêcher d’avancer. Vous procrastinez.

Vous vous fixez une date pour commencer. Mais généralement cette date est repoussée car ce n’est jamais le bon moment.

A la rentrée, vous repoussez à la nouvelle année, de là vous repoussez à l’été, de là vous repoussez à la rentrée. C’est un cercle sans fin. Les années passent et vous ne parlez toujours pas une langue car, vous avez décidé de vous y mettre à un meilleur moment, qui n’arrivera jamais.

C’est comme attendre la perfection.

Arrêtez de remettre au lendemain, faites-le maintenant !

 

Je viens de vous faire part des pires excuses les plus répandues qui entravent votre course aux langues. Etes-vous d’accord avec moi et surtout en connaissez-vous d’autres ?

A vous la parole. J’attends vos réactions avec impatience dans les commentaires en dessous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 98
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. Bonjour,

    que de vérités dans cet article.
    J’aimerais savoir parlé anglais couramment, mais je procastine en effet, et je ne sais pas vraiment par quel bout attaquer le problème.

    Je m’abonne à ton bonus, et j’espère bien trouver certaines clés sur ton blog :).

    Merci pour cet article très complet.

    • Hi Matthieu,
      Tu peux commencer par coucher sur le papier tes objectifs et l’échéance pour apprendre une langue. Ensuite, ajouter les 3 actions qui te permettront d’atteindre ton objectif. Et ensuite, guess? Agir 🙂
      C’est un bon début 😉

      • Merci pour ta réponse Lauriane.

        J’écris mes 3 actions ici, ce me permet de m’engager :

        – écouter de l’anglais tous les jours au moins 20 minutes (série en VO, ou radio)

        – télécharger Mosalingua et en faire tous les jours (je ne précise pas la durée, car je ne sais pas comment ça fonctionne). J’avais testé Duolingo pendant 15 jours environ, mais je n’avais pas l’impression d’apprendre beaucoup…

        – faire 30 min de discussion hebdomadaire avec un anglais (j’ai réservé aujourd’hui ma première séance sur italki pour samedi prochain)

        Je m’en rajoute un 4ème, et pas des moindres:
        – lire tes articles pour rester motivé !

        A bientôt.

        • Salut Matthieu, je te félicite pour ces 4 actions, surtout la 4ème 🙂
          Non mais vraiment, c’est super ! Je suis très enthousiaste pour toi ! Tu nous raconteras comment s’est passé ta première session italki.
          Pour mosalingua, tu peux compter une dizaine de minutes par jour, tu verras le résultat à long terme, car tu accumulera beaucoup de vocabulaire avec le temps.
          Bon courage 😉

  2. Bonjour Lauriane,

    Excellent article, vraiment ! Un excellent moyen de lutter contre la procrastination ou de ne pas flancher par manque de motivation. À chaque problème une solution, même dans l’apprentissage des langues ! Merci pour cette liste, je ferai passer à mes élèves à la rentrée !

    Un abrazo,

    Karim

    • Holà Karim,

      Super ! Je suis ravie que ça te plaise ! Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 J’espère que ça les motivera à serrer les dents 😉
      Un abrazo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *