Comment Apprendre une Langue Quand on est Nul ? 

apprendre langue nul

Apprendre l’anglais quand on est nul : comment faire pour progresser ?

 

Comment apprendre une langue quand on est nul ? Je suis nul en anglais … Dites-moi que vous vous n’êtes jamais posé la question ? Si vous lisez ces lignes, c’est que sans doute vous avez l’impression que vous ne réussirez jamais à apprendre une nouvelle langue. Les anciens souvenirs de vos cours d’anglais, d’allemand ou d’espagnol refont surface ? Les yeux rivés au sol lorsque votre professeur cherchait à interroger un élève ? La sensation de ne rien comprendre lorsqu’il parle ? Bref, c’est un ressenti très désagréable et je l’ai également éprouvé, mais désormais je suis polyglotte ! Alors, je vous donne 5 conseils pour vous aider à surmonter votre peur et pouvoir commencer à apprendre une nouvelle langue.

1- Comment apprendre une langue quand on est nul ? Mais l’êtes-vous réellement ?

 

Eh oui, vous avez l’impression d’être nul, car au collège, au lycée ou à la fac vous n’aviez pas des notes sensationnelles. Mais vous avez certainement remarqué que d’un professeur à l’autre vos notes jouaient aux montagnes russes. Normal, le système de notation est subjectif, mais aujourd’hui vous n’avez plus confiance en vous.

Je vous conseille de passer un test d’auto-évaluation de langue sur internet pour évaluer votre niveau réel. Il est fort possible que vous en sachiez plus que vous ne le pensiez !

La confiance en soi est un élément ultra-important dans l’apprentissage d’une langue et c’est le cas dans tout apprentissage. Essayez donc de vous entraîner à courir un marathon si vous êtes convaincu que vous ne tenez pas 5 minutes en endurance. 😉

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment apprendre une langue sans partir à l'étranger?

Bref, reprenez confiance en vous et croyez en vous : vous êtes capable d’y arriver.

 

2-Acceptez l’échec pour progresser

 

Bon ok jusqu’à aujourd’hui, votre niveau en langue stagne. Vous avez même l’impression qu’il régresse ?

Mais, je vais vous remonter le moral : les erreurs sont une excellente source d’apprentissage. Je vais même aller plus loin, c’est grâce à elles que vous allez progresser.

Je m’explique.

Vous n’arrivez pas à apprendre une langue, vous ne progressez pas et avez de moins en moins envie d’y travailler.

Posez-vous et réfléchissez aux 5 points suivants.
1- Comprenez vos erreurs : demandez-vous pourquoi vous n’y arrivez pas : est-ce un manque de travail ? Un manque de méthode ? Ou un manque d’organisation ?
2- Faites-vous aider : un ami bilingue, lisez mes articles, etc.
3- Mettez l’accent sur vos progrès. Si avant vous n’arriviez pas à suivre une série en espagnol en VO par exemple et que maintenant vous comprenez une grande partie des dialogues : félicitez-vous.
4- Ne vous dites plus que vous êtes nul : car vous n’êtes pas nul, mais débutant.
5- Changez de point de vue : il n’y a pas de problèmes uniquement des solutions. La vie est plus belle ainsi, n’est-ce pas ?

3- Pourquoi je fais ça ? Déterminez une motivation (une bonne !)

 

Pour être efficace dans votre apprentissage et pouvoir le tenir sur le long terme, il faut déterminer une motivation.
Par exemple, vous voulez apprendre l’espagnol. Alors, demandez-vous pourquoi ?
– Dans un an vous avez prévu un voyage en Espagne et vous souhaitez pouvoir échanger avec les Espagnols ?
– Vous aimez la culture de ce pays ?
– Vous désirez vivre en Amérique latine et y travailler ?
Lorsque vous aurez déterminé une bonne motivation, gardez-la bien en tête, ainsi vous saurez pourquoi vous travaillez la langue, et l’effort en sera moins difficile.

4- À deux, c’est mieux ! Trouvez un partenaire

 

Travailler seul ce n’est pas très motivant, on a toujours une bonne raison de ne pas le faire. Une série à regarder, des amis à aller voir, la flemme… Alors qu’à deux, si un jour l’un n’est pas motivé, le deuxième le sera certainement et inversement à la prochaine session.
De plus, il est plus facile de surmonter certaines difficultés à 2, on a plus d’idées, plus de ressources.
Bon, la condition est qu’il vous faut tout de même trouver le bon partenaire d’apprentissage, la perle rare…
– il doit être aussi motivé que vous. S’il l’est plus, c’est encore mieux, sinon vous risquez de vous retrouver à 2 devant la TV… ;
– l’idéal serait qu’il soit meilleur que vous, afin de vous aider ;
– il est sympa… eh oui, autant prendre du plaisir en travaillant. 😉

5- Ne vous prenez pas la tête : allez au-delà de vos préjugés

 

Évitez de trop réfléchir et laissez-vous guider !
Prenez du plaisir dans votre apprentissage, c’est l’essentiel. Apprendre une langue doit être synonyme de partage, de plaisir et de joie.
Si vous ne progressez pas aussi vite que prévu, ce n’est pas grave. Ne vous placez pas des objectifs trop ambitieux à atteindre et trop rapidement. En d’autres termes, n’ayez pas d’exigences envers vous-même trop élevées, cela pourrait vous décourager.
En bref, prenez confiance en vous, ne pensez pas que vous êtes nul et apprenez avec plaisir. Vous allez vite devenir accro 😉
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 286
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *