6 moyens d’apprendre une langue depuis son canap’ (1/2)

 

REALISER SON REVE LANGUE

 

Si vous êtes ici c’est parce que vous voulez enfin accomplir votre rêve.

Parler une langue.

Admettez-le. Je sais que ce rêve vous tient. Malgré les nombreuses tentatives et échecs (aie). Mais avec seulement 5 semaines de congés par an et des enfants à gérer, le séjour en immersion à l’étranger est compromis, n’est-ce-pas?

C’est pour ça qu’aujourd’hui vous ne parlez toujours pas anglais, mais si seulement..Attention les yeux, je vais vous livrer une information révolutionnaire sidéralement de l’espace de l’univers.

Il est tout à fait possible d’apprendre une langue sans aller dans un autre pays.

Vous pensiez jusqu’ici que ce n’était pas possible?  Je ne veux pas vous froisser mais la bonne nouvelle est que vous avez tort !

Je vais vous expliquer comment il est possible d’apprendre une langue sans prendre la peine de traverser l’atlantique.

APPRENDRE UNE LANGUE DANS SON CANAPE

Apprendre une langue depuis son canap’

Repensez à ces moments, chaque année en vacances généralement, quand vous croisez une personne étrangère. Vous avez envie de lui parler.  Vous faites des efforts considérables pour vous souvenir de quelques mots appris à l’école. Mais, seulement 3 malheureux mots vous viennent à l’esprit. Que pas même vous ne prononcerez. Votre temps de réflexion a été trop long. BAM, trop tard !

La seule nana du groupe qui touche sa vie en langue, lui sort un charabia à un tel rythme que vous ne captez rien. Vous n’aviez même pas reconnu la langue. Vous l’admirez dans un premier temps car c’est quand même la classe de pouvoir s’exprimer si facilement dans une autre langue.

Puis, un petit pic de jalousie vient vous chiffonner. Quelle chance !  Vous dites-vous. Puis, vous vous dites, “en rentrant je m’y mets”. Je vous laisse deviner la suite, vous vous doutez bien… Sans quoi, vous ne seriez pas sur ce blog aujourd’hui, pour trouver un moyen d’apprendre une langue. Et c’est ce dont je vais vous parler. Parce que si vous suivez ces conseils, vous ferez partie des marathoniens des langues. Imaginez-vous, d’ici quelques mois, vous parlerez une langue ! Vous prendrez la place de cette nana !

Alléluia ! Vous savez maintenant qu’il est possible d’apprendre une langue sans prendre de billet d’avion. Je sais que vous n’avez qu’une envie maintenant : vous lancer !

Mais comment faire?

Vous êtes motivé?

Vous êtes sûr?

Cette fois-ci vous n’abandonnerez pas ?

Vous suivrez les conseils ?

Alors c’est parti. Je vais donner 5 moyens d’apprendre une langue depuis votre canap’ mais pour un succès total, vous devrez appliquer tous les conseils. Votre succès ne dépend que de vous !

Voici ces 5 moyens qui vont vous aider à ENFIN atteindre votre objectif.

MOYEN N°1 : Dégaine ton smartphone pour une immersion au quotidien

Le 20ème siècle nous a apporté un objet qui permet de faire plein de trucs. Même parfois de téléphoner. Perso j’ai transformé mon GSM en support d’apprentissage de langues. C’est un trés bon partenaire pour ça.

Je vous vois venir avec votre “euh moi je ne suis pas trop trop technologie, je suis plutôt du genre snake”. Rassurez-vous certaines astuces peuvent s’appliquer même sur votre cabine téléphonique.

Blague à part, apprendre une langue est un véritable projet et investir dans un smartphone ne serait pas déconnant. Sachant que son utilisation en est quotidienne.

 

Change la langue

La première chose  à laquelle on ne pense pas toujours est très simple.

Il suffit de modifier la langue de son portable dans les paramètres. Attention à ne pas vous planter. Le changement vers le japonais peut être FATAL. J’en ris littéralement en écrivant cet article. J’en suis persuadée, on a tous eu le coup une fois. Faudrait voir nos tronches à ce moment-là. Mais rassurez-vous, modifier la langue vers l’anglais ou l’espagnol ne devrait pas vos poser de problème. L’alphabet est le même et vous connaissez déjà parfaitement les menus.

Grâce à une simple modif’ vous serez déjà en contact avec la langue au quotidien. Ca vous paraît insignifiant ? En effet, vous avez raison. Cette unique manipulation ne vous apprendra pas à parler. Sachez qu’apprendre une langue est une combinaison de plusieurs éléments qui, assemblés forment une méthode.

Les applications

Il faut se rendre dans le store. Et dégoter son nouveau meilleur ami. Qu’est-ce que je veux dire par là? Il existe des tonnes d’applications très efficaces pour apprendre une langue. C’est un moyen incontournable. Il faut d’abord définir la ou les applications à intégrer dans votre routine des langues.

Je vous en recommande quelques-unes en dessous. Elles feront partie intégrante de votre plan d’action. Vous devrez l’utiliser CHAQUE JOUR. Ne faites pas cette tête. Oui je dis bien CHAQUE JOUR. Vous pouvez choisir, gratuite ou payante.

Quand j’ai commencé mon apprentissage des langues en autodidacte, j’avais opté pour les versions payantes. Je préférais car c’était une source de motivation supplémentaire. Je ne voulais pas payer pour rien et je voulais rentabiliser l’abonnement. CA FONCTIONNAIT ! C’était la première fois que j’avais réussi à me tenir à mon objectif plus de 30 jours d’affilés.

Aujourd’hui je n’ai plus besoin d’utiliser l’argent comme motivation. J’ai trouvé d’autres manières pour m’auto discipliner.  Néanmoins, je sais que cette méthode n’est pas efficace pour tout le monde.  Mais pourquoi ne pas essayer ? L’idée est quand même de trouver THE méthode qui s’adapte au mieux à vos besoins. Et là, je ne peux pas choisir à votre place. Je vous donne les infos. A vous de tester et sélectionner ce qui vous convient le mieux.

Je vous propose 4 applications que j’ai testées. Je vous laisse les découvrir. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires celles que vous avez intégrées dans votre routine des langues.

a. GYMGLISH

Une super appli’ pour l’anglais. Simple, bien conçue et payante. Vous recevez chaque jour une nouvelle histoire de la saga Delavigne à San Francisco. Elle suit un fil directeur. On découvre les personnages au fil des jours, leurs histoires et leurs anecdotes. C’est une saga bourrée d’humour. Drôle ou pas, à vous de juger.

Une dizaine de minutes par jour qui permettent de travailler plusieurs compétences. La compréhension écrite et orale, l’expression écrite et la grammaire. Après chaque épisode, vous recevez votre correction avec des conseils.

Vous bénéficiez d’un test gratuit pendant 7 jours pour évaluer votre niveau. Cette application s’adapte à tous. J’ai travaillé plusieurs mois avec Gymglish, avec un niveau intermédiaire avancé afin de rafraîchir mes connaissances. Les niveaux avancés ont souvent du mal à trouver des outils car la plupart des ressources sont conçues pour des débutants, voire intermédiaires. Gymglish répond bien à ce problème. J’ai même conseillé à mon conjoint de s’y mettre. En tant que débutant, il y a trouvé son compte.

b. MOSALINGUA

Une méthode efficace et scientifiquement prouvée. Je vais vous expliquer son principe. Perso j’ai utilisé Mosalingua pour l’espagnol. L’application se décline dans les langues suivantes :

  • Anglais
  • Anglais business
  • Anglais TOEIC
  • Anglais TOEFL
  • Anglais médical
  • Espagnol
  • Espagnol des affaires
  • Italien
  • Allemand
  • Portugais
  • Français

Pour concevoir cette application, les créateurs ont analysé des concepts de science cognitive pour un apprentissage efficace. Derrière ce concept opaque se trouve une méthode trés simple. La meilleure façon pour apprendre un numéro de téléphone, est de le répéter plusieurs fois. Mais pourquoi, quand vous le répétez 10 fois à la suite, 3 jours aprés, c’est déjà oublié?

Car il faut considérer la courbe de l’oubli. C’est là que Mosalingua est fort. Il se base sur cette courbe. Pour mémoriser une information à  long terme, il faut espacer les révisions.

Mosalingua établi un planning de révision.  Selon les personnes et concepts, un mot devra être revu à intervalles différents. Dans 7min, 3 jours, 10 jours, 12 jours, 1 mois. Il vous fait réviser juste avant d’oublier. Le principe est simple. et efficace.

On vous présente des mots dans la langue cible. Vous traduisez.  Vous vous évaluez “encore, difficile, bien, parfait” d’après vos réponses Mosalingua fait le reste du boulot. Il calcule selon des algorithmes pour optimiser l’apprentissage. En plus, il fait appel à votre apprentissage actif ! Manière rapide et efficace pour évoluer. J’en parlerai davantage, bientôt sur ce blog.

Pour l’anecdote, retournons sur les bancs de l’école. A l’époque (AIE, ça me fait mal d’utiliser le vocabulaire de ma grand-mère, à moins de 30 ans ^^), au lycée, j’avais déjà un goût pour les langues. Mais aucun talent ! J’avais pourtant la volonté. Je bossais… mais c’était souvent la déception.

Je passais des heures et des heures à recopier mes mots de voc’. Je vous laisse imaginer la suite. Le lendemain, plus rien, nada dans le disque dur. Le couperet tombe. Note : 5/20. Pas la première fois, ni la dernière.

Je pensais avoir un véritable problème de mémoire, du genre trop sérieux, à en prendre des médicaments qui me faisaient vomir. Je me souviens de ma prof d’allemand. Sa réaction est sans appel ! Quand je lui ai montré mes feuilles noircis de vocabulaire (récupérées de la poubelle, beurk! ). Je voulais lui démontrer que siiiiii j’avais appris !

« Mais Lauriane, tu as un problème ! » Oui en effet j’avais un problème ! Je ne savais pas comment apprendre !

Je comprends aujourd’hui mes erreurs. Je n’avais pas tort d’écrire et répéter les mots. Mais la pire erreur est de l’avoir fait d’un bloc. Suivant le principe des “répétitions espacées” et de la “courbe de l’oubli”, j’aurais dû prévoir mes révisions à intervalles réguliers.

MARATHON DES LANGUES MOSALINGUA 1MARATHON DES LANGUES MOSALINGUA 2

c. MINDSNACKS

Que pensez-vous de s’amuser un peu ?

Vous pensiez qu’une langue était aussi chiant que de lire un dictionnaire?

Eloignons-nous un peu des concepts machin-trucs. J’ai découvert Mindsnacks il y a peu de temps et j’ai accroché tout de suite. Je vais vous dire pourquoi.

Quand je l’ai trouvé, j’étais à la recherche de nouvelles ressources. J’en avais un peu marre d’étudier les langues dans le cadre que je m’étais imposé. Oui j’avoue. Ca m’arrive d’être autant en forme qu’un popeye sans sa boîte d’épinard. J’avais besoin de relâcher un peu mais je ne voulais pas abandonner.

Alors j’ai décidé de jouer et lâcher un peu mes bouquins. J’utilisais l’application plusieurs fois par jour. Ca occupe les moments d’attente et permets de réviser le vocabulaire sans trop d’effort. Plus vous apprenez de mots et plus vous débloquez de jeux.

Attention je ne vous dis surtout pas d’utiliser cette seule application pour apprendre une langue. Elle s’adapte quand vous rencontrez un plateau ou en complément d’autres ressources. Mais seulement avec cette appli’, vous n’irez pas très loin.

Les langues disponibles sont :

  • Anglais
  • Espagnol
  • Italien
  • Portugais
  • Allemand
  • Chinois
  • Japonais

MARATHON DES LANGUES MINDSNACK 1MARATHON DES LANGUES MINDSNACK 2MARATHON DES LANGUES MINDSNACK 3MARATHON DES LANGUES MINDSNACK 4

 

d. DUOLINGO

Je vais vous dire pourquoi je n’envisage pas ma routine de langue sans Duolingo.

Mais, pour l’anecdote je n’avais pas du tout accroché la première fois. J’en ai testé des tonnes, mais aujourd’hui je suis fan! Je l’intègre dans mon apprentissage au quotidien.

Duolingo est une appli que vous connaissez peut-être déjà si vous vous intéressez aux langues.

Facile d’utilisation. L’interface est sympa. Peu de temps requis.

En fait, vous pouvez définir vos temps de révision à partir de votre objectif : 10 mots par jour, 20, ou 50. J’ai choisi 10 mots, pour le moment, ça me prend environ 5 à 7 minutes.

Voilà vous pouvez désormais arrêter de faire les mots croisés des journaux qui traînent sur le carrelage des toilettes, vous avez trouvé votre nouvelle activité sanitaire hihi. Non mais vraiment c’est très rapide, cela permet de faire une leçon facilement chaque jour.

Si vous loupez un jour, votre série se brise. Alors, on essaie de se tenir à son objectif quotidien pour ne pas rompre la série. Vous n’avez aucune excuse ! Même les jours où vous êtes charrettes, pire qu’un emploi du temps de ministre.  Vous ne pouvez pas dire que vous n’avez pas 5 minutes pour les toilettes ^^?! Vite on dégaine Duolingo ! PAF votre pouvez mettre une croix dans votre to do list. Aujourd’hui vous vous êtes rapproché de votre objectif langue. BRAVO !

Certes à petits pas. Mais ce sont les petits pas qui font les grandes randonnées. Ah non, ce n’est pas ça l’expression. Les petits fleuves  font les grandes rivières, bien sûr ! Vous saisissez l’image. L’application est proposée en anglais, allemand,  espagnol, italien et portugais pour les personnes qui maîtrisent le français. L’astuce si vous comprenez l’anglais est l’option « for english speakers ». Elle propose beaucoup plus de choix de langues. Je ne sais pas vous, mais voir autant de possibilités me donne envie d’apprendre toutes les langues.

MARATHON DES LANGUES DUOLINGO

 

MOYEN N°2 : Sortez votre plume !

Ecrire un journal

Apprendre une langue c’est pouvoir l’écrire. Rien de neuf jusque là. Mais l’info capitale à retenir est qu’écrire va vous aider à mémoriser. C’est un must!

Pourtant ECRIRE passe souvent à la trappe. Pourquoi allez-vous me dire? Pour être honnête, je ne sais pas. C’est pourtant facile, accessible, gratuit et à la portée de tous ! Je suis la première à ne pas le faire. J’ai dû me discipliner pour m’y mettre.

Ne faites pas la même erreur ! Vous êtes un marathonien des langues vous, un vrai guerrier.

Alors munissez-vous  tout de suite d’un petit calepin et de votre stylo préféré, et écrivez, écrivez, écrivez ! « Bah euh j’écris quoi moa ? » Je vais vous donner quelques trucs pour savoir quoi écrire. Mais avant ça, je vais vous raconter comment ça se passait pour moi au début.

Un jour j’ai décidé d’écrire pour améliorer mon portugais. Je me vois encore avec mon petit carnet bleu. J’étais décidée. J’allais sortir des lignes à la Victor Hugo. Je le sentais. J’étais motivée.

Mais là …syndrome de la page blanche ! « oh bah mince alors, qu’est-ce que je peux bien écrire ? » Et puis je me lance, « bonjour.. » bon ça c’est nul, on ne dit pas bonjour à un journal, allez je reprends « aujourd’hui j’ai décidé d’écrire dans mon journal en portugais pour la première fois » rrro et puis non, c’est nul aussi ça.  J’ai commencé comme ça (en portugais). C’était la première fois que j’écrivais, sans règles établies. J’étais perdue. Maintenant, je suis capable d’écrire plusieurs pages. Certes, il y a des fautes. Certes, on peut me prendre pour une folle si on lisait mon journal. Mais l’important est d’avoir écrit dans ma langue cible. Ca booste vraiment l’apprentissage ! Ecrire fait partie de l’apprentissage actif. Vous forcez votre cerveau à sortir les rames et à avancer. Il s’efforce, c’est dur. Mais la rétention de l’information est augmentée.

Le problème n’est pas le contenu que vous allez écrire. Mais c’est le fait de se juger. C’est votre journal, il ne doit PAS être parfait et ne le sera pas. Vous ferez des erreurs, et c’est tant mieux. Oubliez les règles pour une fois.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’écriture comme moi, l’essentiel est de ne pas être trop dur avec soi. Les premiers écrits peuvent être médiocres mais s’amélioreront avec le temps.

Petite parenthèse, c’est le cas avec ce blog, je sais que mes articles ne sont pas parfaits car je débute mais je sais aussi qu’ils s’amélioreront avec la pratique.

En plus, votre journal sera témoin de vos progrès. Imaginez-vous en train de lire les premières pages :”bon à part bonjour, aujourd’hui je vais bien, il n’y a rien à se mettre sous la dent par ici.” Et, puis les pages suivantes : “wow je peux écrire des paragraphes entiers !” C’est une satisfaction ENOOOOORME de pouvoir mesurer ses avancées.

Si  vous débutez  dans la langue, ce sera d’autant plus difficile. Vous êtes  limité en mots et expression.  Mais c’est justement l’occasion de créer votre liste de vocabulaire. De chercher de nouveaux mots. L’exercice sera plus facile au fur et à mesure. Vous gagnerez en confiance et en vocabulaire.

Même si vous n’écrivez que 3 phrases, c’est mieux que RIEN.

Chercher des mots et les agencer pour faire des phrases crée des connexions dans votre cerveau qui aident à l’apprentissage. C’est comme si vous mettiez la machine en route. Au début ça grince, puis avec la mise en marche, c’est plus fluide.

Vous utiliserez souvent les mêmes mots qui s’imprimeront dans la mémoire à long terme.

D’ailleurs cet exercice met en évidence les mots qu’on utilise le plus. Alors inutile d’apprendre la liste des fruits et légumes par cœur. Genre « fenouil » est un mot que vous utilisez souvent ?

Je vais maintenant vous dire comment faire pour savoir quoi écrire.

Qu’est-ce que j’écris ?

a. On s’en fout du contenu !

 

Tout d’abord, ne soyez pas trop exigeant avec vous-même avec cet exercice. Vous avez le droit de dire bonjour à votre journal, vous pouvez le vouvoyer si vous voulez. Imaginez simplement que votre journal est votre meilleur ami et qu’il ne portera pas de jugement de valeur. Le plus compliqué est, de ne pas se juger soi-même.

Quand on commence le vélo, on met des roulettes. Notre papa nous tient, les débuts sont un peu chaotique. On crie « papa, lâche pas hein, lâche pas hein ». Jusqu’au jour au papa lâche fièrement. Et, grand moment de bonheur,  on se rend compte qu’en fait on est capable. Quel sentiment de satisfaction ! Personne n’était là pour nous juger. Papa nous encourageait et ne jugeait pas nos débuts balbutiant.

Pour l’écriture, pensez à cet exemple. Ce n’est pas parce qu’on est adulte qu’on n’a plus le droit de passer par cette phase d’apprentissage. Mettez vos roulettes, et apprenez encore ! L’apprentissage ne prend pas fin avec l’âge adulte.

En plus écrire est super bon pour le moral, « c’est bon pour le moral, c’est bon bon » merci la compagnie créole Smile

b. Parlez de vos humeurs

 

Dans mon journal, il y a différents types d’écrits selon les humeurs. Je parle de mes émotions en général, « aujourd’hui je me sens ceci ou cela » . Je réponds toujours à mes émotions par une action positive. Par exemple « je me sens triste MAIS je vais me mettre un coup de pied au c.. et vais sourire à tous mes collègues ».

ça peut paraître débile comme ça mais :

UN : C’est une méthode positive qui booste le moral

DEUX : je pratique ma langue, j’avance vers mon objectif

J’ai trouvé cette petite astuce dans plusieurs livres de développement personnel. En plus, on améliore notre langue, alors c’est tout bénéf’.

D’autres jours, quand je me sens plus pragmatique, je fais le bilan de ma journée passée. Je cherche des axes d’amélioration. Je réfléchis à comment j’aurais pu m’améliorer.

Je prévois la journée du lendemain. Je liste les objectifs de la journée et les étapes qui me permettront de les atteindre. Je rédige ce contenu en allemand. Ce n’est pas facile mais justement ! On peut même l’appliquer pour ses objectifs langues. Par exemple, dans votre langue cible :  « à la fin de la semaine je veux être capable de saluer quelqu’un en allemand, pour réussir je vais étudier 15 minutes tous les jours à l’aide de mon appli favorite ».

Peut-être qu’on n’a pas encore assez de vocabulaire pour rédiger ce genre de phrases. Mais encore une fois, on ne cherche pas la perfection. « Si toi écrire comme ça, bien, tu comprends ? » Oublions la grammaire pour le moment, il faut simplement se faire comprendre, la grammaire viendra après.

Si vous voulez savoir pourquoi c’est inutile de bouffer le Bescherelle pour apprendre une langue ? Vous le saurez  bientôt dans un nouvel article.

c. Ta nouvelle déco post-it

 

POST IT LANGUES

 

Dans la série écrire, je vous suggère de noter les nouveaux mots sur un post-it. Un mot par post-it.

Ne les notez pas tous car vous risquez d’être vite submergé. Sélectionnez du vocabulaire dont la signification est tangible. Le but est, de les coller un peu partout dans votre appartement.

Il sera plus facile de coller votre post-it sur “TV” que sur “suggérer”.  A force d’en ajouter chaque semaine, votre maison sera redécorée, mais vous croiserez ces mots au quotidien.

Comme on l’a vu, on se souvient plus facilement des mots vus plusieurs jours à la suite. Vous lirez ses mots chaque jour ou plusieurs fois par semaine. Vous pourrez les décoller un par un, une fois qu’ils seront bien imprimés dans votre mémoire. L’objectif est d’avoir une grande rotation de post-it. En plus, tout le monde dans la famille peut participer et vous interroger. C’est un jeu super engageant pour les enfants.

Ecrire est un moment privilégié. C’est notre moment, on le choisit, on a libre court et c’est totalement gratuit. Dans quelles circonstances peut-on dire ça? Profitez-en ! Et, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’écriture, tant pis foncez, c’est justement l’occasion de s’améliorer. Sortez un peu de votre zone de confort et gravissez les barreaux de l’échelle de Babbel.

Pour lire la suite de l’article c’est par ici. 

Je suis impatiente de lire quelles actions vous avez mis en place pour avancer vers votre objectif.  Et n’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *