10 astuces efficaces de polyglottes (que vous ne connaissez pas)

 

Comment font-ils ? Pourquoi certains arrivent à parler plusieurs langues ? Et vous, vous restez bloqué à votre anglais du collège ?! Maiiiiis pourquoiiii ? C’est tellement frustrant, non ?

Eux parlent 5, 6, 7 ,8 voire plus de 10 langues. Et, ça leur parait tellement simple ! Eux, ces polyglottes. Comment font-ils ? Ont-ils une méthode secrète ? Ils doivent certainement avoir une astuce bien gardée, c’est sûr ! Comment font ces polyglottes pour apprendre des langues ? Yes, il y a une astuce !

Ce sont même 10 astuces qu’ils utilisent tous sans exception. Des techniques que vous ne connaissez peut-être pas.

Si vous voulez enfin dépasser votre niveau du “be was/were been” alors je vous conseille de faire comme eux. Il suffit de copier ce qui fonctionne. Maintenant place à votre succès, faites comme eux et vous arriverez enfin à comprendre le réceptionniste de l’hôtel.

 

1- Cerveau “des langues” hyper développé ?

Ils n’ont pas de talent ! Ce n’est pas moi qui le dis. Ils le clament haut et fort eux-mêmes. Pourquoi est-ce qu’ils le crient sur tous les toits ?

Parce qu’ils font peur ! On pense qu’ils sont surhumains. Qu’ils ont un pouvoir magique ou un gène des langues, ou un truc dans le genre.

Alors qu’ils sont normaux comme vous et moi. Si si, je vous le jure. Même si vous n’allez pas croire la suite.

Ils étaient nuls à l’école, et surtout en langue. Difficile à croire, n’est-ce pas. Et pourtant, c’est ce qui nous amène au point suivant.

 

2- Pas doué à l’école

La plupart d’entre eux ont démarré les langues à l’âge adulte. Quand je dis démarré, je veux dire vraiment appris et parlé. Et pas apprendre la liste des fruits rares par coeur pendant 10 ans.

Benny Lewis qui parle plus de 8 langues, a commencé à 21 ans. Conor Clyde parle 11 langues en démarrant aussi à l’âge de 21 ans. Ou encore Luca Sadurny, co-fondateur de Mosalingua, a commencé à apprendre seul à 22 ans et parle aujourd’hui plus de 6 langues.

Bon il y a bien sûr des exceptions comme Tim Doner, déjà hyperpolyglotte à 17 ans avec plus de 20 langues woooow ! Je vous laisse le découvrir dans la vidéo en dessous.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Apprendre 5 langues étrangères avec des séries

 

 

Mais pour la plupart d’entre nous, nous n’étions pas forcément des 1ers de la classe.

Il n’est pas trop tard pour vous ! Arrêtez de penser que c’était plus facile avant. Le meilleur moment c’est maintenant. Et si vous vous dites, qu’ils étaient encore jeunots avec leurs 22 balais, découvrez Steve Kaufman qui apprend encore plus de langues depuis qu’il a passé la cinquantaine. Et tac ! 😉

 

 

3-Pas une seule méthode magique

Aucun d’entre eux n’utilise la même méthode d’apprentissage. Il en existe autant que de polyglottes. Ils cherchent des techniques qu’ils aiment et ne se bornent pas à apprendre la grammaire par coeur.

D’ailleurs, je vous propose de découvrir 8 méthodes efficaces ici révélées par ces polyglottes célèbres.

 

4- Ils apprennent seuls

Ils prennent leurs responsabilités et apprennent seuls. Ils ne se reposent pas sur un prof, même s’ils peuvent se faire accompagner par un tuteur. Mais n’attendent pas que ce soit lui qui fasse le boulot.

Ouvrir son cahier d’anglais une fois par semaine uniquement pour le cours est impensable.

Ils bossent en dehors des créneaux alloués par le prof.

 

5- Une langue à la fois

Souvent on me demande comment faire pour apprendre 4 ou 5 langues. La réponse est : “commence par apprendre une langue, puis apprends une 2ème, puis une 3ème, puis une 4ème.”

On n’apprend pas 4 langues d’un coup. C’est le meilleur moyen pour ne jamais dépasser le stade du “Hello. How are you ?”

Ils apprennent les langues une par une. La verrouille et passe à la prochaine. Ils ne se sont pas réveillés quadrilingue du jour au lendemain.

Lydia Machova, organisatrice du Polyglot Gathering a appris 7 langues de cette manière et ce, sans partir à l’étranger.

 

6- Même pas peur

Ils font des erreurs.

Pleins !

Et ils sont contents ! Car ils savent que les erreurs font progresser. Ils ne s’empêchent pas de parler. Benny Lewis avec sa méthode “Speak from day 1” est obligé de faire des erreurs en parlant dès le premier jour et c’est son secret pour apprendre rapidement.

 

7- Écoute, parle, repeat

Le modèle inverse de l’école. Ils font tout ce qu’on néglige à l’école. Ils écoutent et parlent massivement même s’ils ne comprennent pas, même s’ils ne savent pas parler.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Apprendre une langue : combien ça coûte ?

Mais comment faire pour parler quand on ne sait pas ? Lisez la suite pour savoir.

 

8-Méthode Tarzan

Ils copient Tarzan. Ils simplifient au max’. Au lieu de dire : “pourriez-vous svp madame, m’indiquer le chemin le plus court pour me rendre rue de la Dinette ?” ils simplifient par “svp rue Dinette ?”

Tadam ! Easy. Simple mais efficace. Le principal est de pouvoir communiquer. Les phrases longues viendront avec le temps à force de pratiquer.

 

9-Ils jouent au lego

Dans la même veine, ils ne s’attardent pas à apprendre de longues phrases par coeur. Ils apprennent plutôt par petits morceaux.

Une fois qu’ils connaissent pleins de morceaux, ils les assemblent.

Et voilà, ça ressemble à quelque chose.

Comme les lego. Les enfants, ne construisent pas une tour d’un coup. Mais ils commencent par assembler les bases.

 

10- Les polyglottes aiment apprendre

Enfin, ils ne se forcent pas à aimer. Ils aiment ce qu’ils font.

Ils aiment apprendre des langues.

Du moins, ils font ce qu’ils leur plaît en premier et ajoute la langue à cette activité. Beaucoup d’entre eux passent la plupart du temps à regarder des séries et écouter de la musique ou encore lire des magazines.

Qui a dit qu’il fallait souffrir pour apprendre une langue ?

11-Paresseux !

Ils sont paresseux ! Comment ça ? Car au lieu de s’épuiser des années à apprendre une langue comme à l’école, ils préfèrent utiliser  les meilleures méthodes sans dépenser ni trop d’effort, ni passer trop de temps.

C’est ce qu’on appelle l’approche 20/80, la loi de Pareto.

Faire 20% d’actions qui rapportent 80% des résultats.

 

Fini de se prendre la tête ?

Alors fini de se prendre la tête ? La différence essentielle entre vous et eux, c’est ça ! Ils simplifient l’apprentissage et s’amusent, ne se posent pas 50 000 questions du genre : peut-être que je suis trop vieux, peut-être que je n’y arriverai pas ? Ils foncent et c’est tout.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 253
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *