Comment Atteindre le Niveau Intermédiaire B2 ?

Vous apprenez une langue étrangère et vous êtes prêt-e à pousser plus loin pour vous améliorer davantage ? Dans tout apprentissage, il y a ce fameux moment où l’on se sent stagner. Après une prometteuse ascension de la montagne des langues, durant laquelle on voit le sommet se rapprocher, plein d’espoir, on atteint cette plaine, si vaste et plate (en tout cas, c’est bien comme ça qu’on la perçoit). À ce moment-là c’est très difficile, car on perd la motivation qui nous a permis d’arriver jusque-là et qui nous a donné l’élan nécessaire pour avancer. C’est bien sûr en pensant à vous, et aussi à ceux qui n’ont pas perdu la foi, que Lauriane a fait une entrevue avec Pierre du blog du Monde des Langues, afin de vous livrer de judicieux conseils et de vous aider à comprendre comment atteindre le niveau intermédiaire B2. On regarde tout ça ensemble ? C’est parti !

Passer du niveau B1 à B2

Si vous avez déjà atteint le niveau intermédiaire B1, félicitations ! Si vous lisez cet article, c’est que vous n’avez pas l’intention de vous arrêter en si bon chemin et que vous vous demandez comment atteindre le niveau intermédiaire B2. Pour cela, je vous félicite tout autant, car le succès appartient à ceux qui visent toujours plus loin. Si vous n’êtes pas tout à fait sûr du niveau de langue que vous avez atteint, voici comment vous repérer dans les niveaux intermédiaires.

  • Le niveau intermédiaire B1

Vous avez dépassé les balbutiements du début et vous pouvez avoir une conversation compréhensible. Vous avez maintenant plus confiance en vous, ce qui vous permet d’avoir des dialogues plus harmonieux sur des sujets que vous maîtrisez.

  • Le niveau intermédiaire B2

Vous avez encore plus de vocabulaire et de notions de grammaire en poche, ce qui vous permet de frimer sur des sujets un peu plus élaborés. Blague à part, à ce stade, vous êtes plus précis et plus clairs lorsque vous vous exprimez. 

Après avoir lu ceci, vous avez toujours envie de passer à la vitesse supérieure ? J’espère que c’est le cas ! Vous verrez, c’est tout à fait atteignable et vous êtes déjà sur une très bonne voie pour y parvenir. 

atteindre niveau intermediaire B2

Comment progresser en langue ?

Passons tout de suite à l’entrevue de Lauriane et de Pierre, du blog Monde des Langues. Pierre vous révèle trois excellents conseils afin que vous puissiez passer du niveau B1 à B2, ou tout simplement pour que vous puissiez progresser, quel que soit votre niveau. L’important, c’est bien que vous ayez pour objectif de continuer à progresser.

Le premier conseil de Pierre : ressources authentiques

Prenez du recul par rapport aux ressources, aux méthodes et aux contenus spécifiquement destinés aux apprenants de langues étrangères. Bien qu’il soit une bonne idée de les utiliser, en nous limitant aux ressources pédagogiques sans passer aux ressources authentiques, nous limitons notre apprentissage. 

Savez-vous ce qu’est une ressource authentique ? Il s’agit d’une notion utilisée dans le monde de la pédagogie pour marquer une différence entre les ressources créées pour les apprenants et celles créées par, et pour des locuteurs natifs. Il peut donc s’agir de films en version originale, de podcasts, de livres, de chansons dont vous tenterez de déchiffrer les paroles… Tout est bon à prendre. N’hésitez pas à fouiller et à dénicher des contenus qui vous plairont vraiment. Vous y prendrez beaucoup de plaisir, et vous enrichirez rapidement votre vocabulaire.

Il est possible que vous appréhendiez ce passage à l’acte et que celui-ci soit un peu déstabilisant au début. Voici ce que Pierre en dit : allez-y pas à pas, ne faites pas de bonds immenses dès le début, vous risqueriez de trouver le défi décourageant. Commencez par des contenus simples, mais destinés aux personnes qui parlent la langue que vous apprenez. Ainsi, vous ferez grandement évoluer votre niveau.

Le second conseil de Pierre : avec qui parler ?

Allez hop, exit la timidité et la honte du débutant : parlez avec des locuteurs natifs ! Si nous ne croyons pas au fait qu’il faille être à l’étranger pour apprendre une langue, nous croyons fermement qu’il faut trouver des occasions de parler avec ceux qui maîtrisent la langue que vous convoitez. Si vous habitez dans une ville, il est vrai que c’est plus simple : cherchez les bars ou les cafés d’expatriés, faites des activités “meet up” avec des étrangers qui viennent d’arriver, proposez des échanges de langues sur le bon coin… Bref, débusquez-les et lancez-vous, vous y gagnerez énormément.

Si, au contraire, vous vous limitez aux livres ou aux applications pour apprendre, vous ne parlerez pas comme le font les “vraies personnes” de la “vraie vie”. Vous risquez d’utiliser du vocabulaire que les gens n’utilisent jamais dans leur quotidien, mais que vous aurez appris dans une méthode. C’est un peu comme rencontrer un anglophone qui vous dirait “pourrais-je allumer le téléviseur ?” Je sais pas vous, mais personnellement, ça me donnerait envie de lui répondre “Relaxe, mec ! Oui, tu peux mettre la télé”. 

atteindre niveau intermédiaire b2

Le troisième conseil de Pierre : sortir de sa zone de confort

Mettez votre peur de côté et gravissez les échelons de l’apprentissage ! Ne restez surtout pas dans votre zone de confort. Ce conseil, vous le lirez et le relirez car il est fondamental à tout apprentissage. Donc, pour ce faire, allez vers des ressources plus avancées que celles que vous maîtrisez déjà. Vous auriez beau refaire le programme débutant de votre application de langues préférée en boucle, votre niveau n’évoluerait pas d’un chouïa. 

Et pour progresser encore plus rapidement, retrouvez + de 52 fiches pédagogiques d’anglais du niveau A1 à C1 (débutant à avancé) en cliquant ici ou sur la bannière ci-dessous ⬇️.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Conférence gratuite pour PARLER ANGLAIS couramment dans 6 MOIS

Pour finir, si vous avez regardé la vidéo de cet article, vous avez entendu qu’à un certain moment, Pierre essaie de se souvenir du nom d’un philosophe hongrois. Il s’agit de Mihaly Csikszentmihalyi (très étonnant que Pierre ne connaisse pas ce nom par cœur, non ? 😉 ). Si Pierre l’évoque, c’est pour parler du concept du Flow, qui a été développé par ce philosophe. En bref, il s’agit de trouver notre “zone de joie” Cette zone, que l’on peut ressentir lorsque l’on est plongé dans une activité qui nous plaît vraiment, nous permet de nous dépasser. 

En effet, c’est un peu comme si nous flottions dans un espace hors du temps, dans lequel rien ni personne ne pourrait nous arrêter. Ceci est un bref résumé de la notion de Flow, mais je vous conseille d’écouter M. Csikszentmihalyi en personne vous en parler dans cet épisode de Ted. Si vous vous amusez lorsque vous apprenez, vous pourrez aller bien plus loin et ce, avec beaucoup plus d’aisance.

Je vous invite maintenant à visionner la vidéo, si ce n’est déjà fait ! Pierre et Lauriane vous y donnent une panoplie de conseils pertinents pour enfin atteindre le tant espéré niveau intermédiaire B2. Et vous, quels sont vos trucs pour parvenir à vous améliorer à un rythme qui vous convient ?

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *