Bilingue c’est quoi, au juste ?

S’il y a bien un sujet sur lequel les polyglottes ne sont pas d’accord, c’est bien celui du bilinguisme. Être bilingue c’est quoi ? Une chose est sûre : au Marathon, on favorise la communication plutôt que la compétition d’égos. Parce que pour nous, il n’y a rien de plus important que d’être à l’aise sans avoir honte, sans accent parfait et même parfois avec des phrases un peu tordues. Et vous, êtes-vous bilingue ?

Différence entre parler couramment et être bilingue

Pas besoin de tourner autour du pot : il n’existe aucune différence entre le fait de parler une langue couramment et celui d’être bilingue. Être bilingue, c’est pouvoir s’exprimer dans une autre langue que sa langue natale sans difficulté, mais pas nécessairement à la perfection. C’est l’heure de la question clichée mais qui a toute sa place ici : qu’est-ce que la perfection ? Un peu d’honnêteté… Prétendez-vous parler français à la perfection ? Je me permets d’en douter, car même les plus doués s’y perdent ! Et c’est bien normal. Certains ont de la facilité à intégrer les règles grammaticales sans trop forcer, d’autres galèrent carrément. Et pourtant, ces deux types de personnes communiquent tous les jours et se comprennent parfaitement !

Bilingue c'est quoi au juste ?

Alors, pourquoi devrait-on exiger d’une personne qu’elle parle parfaitement une langue apprise, alors que ce n’est que très rarement le cas des natifs ? 

Bilingue, c’est quoi ? : Certainement pas deux fois monolingue

Malheureusement, beaucoup trop de personnes propagent encore l’idée – castratrice – que le bilinguisme est l’apanage de ceux qui maîtrisent une seconde langue à la perfection. Autant dire que dans ce cas, personne, ou presque, n’est bilingue. Cette définition du bilinguisme est en fait carrément vieillotte. 

Bilingue c'est quoi, au juste ?

Parmi ceux qui l’ont répandue, il y a un linguiste américain nommé Leonard Bloomfield, renommé dans le domaine de la linguistique dans les années 1930. Il a déclaré qu’une personne bilingue devrait pouvoir utiliser la langue apprise exactement comme sa langue maternelle. Heureusement, il a été précisé plus tard que le bilinguisme ne devait pas être l’équivalent de deux monolinguismes** (être monolingue : ne parler qu’une seule langue).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Quel est l'âge propice pour apprendre une langue ?

C’est dans les années 1950 qu’un sociolinguiste américain, Uriel Weinreich, a remis la définition du bilinguisme au goût du jour. En toute logique, il a déclaré qu’une personne bilingue était capable d’utiliser habilement l’une des deux langues dans lesquelles elle sait s’exprimer selon le contexte dans lequel elle se trouve. 

Pour mieux comprendre cette définition, en voici un exemple : imaginons une personne francophone qui aurait appris l’anglais mais ne l’aurait jamais pratiqué en dehors de son travail. Elle s’exprime de manière fluide en français comme en anglais, mais son vocabulaire en anglais est surtout axé sur les termes qu’elle utilise dans sa profession, tandis que son vocabulaire français s’applique au langage de tous les jours. Aujourd’hui, cette personne est considérée comme bilingue car elle n’a aucune difficulté à s’exprimer dans l’une des deux langues qu’elle maîtrise, selon ses besoins.

Bilingue c'est quoi, au juste ?

Être bilingue : on arrête avec la honte !

Alors, détendus du bilinguisme ? J’espère bien, parce que nous sommes nombreux à pouvoir nous déclarer bilingues mais n’osons pas le faire… Il faut bien le dire, nous avons grandi dans un culture – je parle bien de la culture française – qui pousse à la perfection. Du coup, nous voilà hyper honteux lorsque nous ne savons pas quelque chose que “tout le monde sait, franchement !”. De la même façon, nous préférons dire que nous ne maîtrisons pas vraiment un domaine de compétences quand nous sommes franchement plus calés que la moyenne. C’est triste, mais pas fatal : nous avons tous le choix d’arrêter de nous sous-estimer. Et si on commençait… maintenant ?

Regardons les choses en face : l’un de nos plus grands stresses (petit aparté de grammaire anglaise ici : le pluriel des noms finissant par un -s, en anglais, se fait par l’ajout de -es 😉 ), en langues, c’est l’accent. On se trouve tellement ridicules avec notre accent franchouillard… mais dites-moi, est-ce que je vous apprends quelque chose en vous disant que tout le monde adore entendre sa langue natale avec un accent étranger ? Bon, ça ce n’est qu’un fait qui peut aider l’égo à dépasser cette peur ridicule. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Apprendre 5 langues étrangères avec des séries

Mais il y a beaucoup plus important que ça : en assumant notre accent, nous assumons ce que nous sommes ! Et bien c’est tout pareil avec les petites fautes de vocabulaire ou de grammaire qui peuvent se glisser dans nos conversations dans une langue étrangère. Si nous maîtrisons la langue, c’est que nous savons parfaitement nous faire comprendre. Alors au pire, l’interlocuteur nous demande de reformuler et nous le faisons sans problème. Au mieux, nous inventons des mots inspirés de notre langue natale et ça fait bien rire tout le monde (l’histoire de ma vie en Espagne…). Qu’est-ce qui marque le plus les esprits, selon vous ? Une personne parfaitement comme tout le monde, ou une personne colorée qui assume ses propres origines, où qu’elle soit dans le monde ?  

Alors, mesdames et messieurs bilingues, jouissez enfin de vos acquis, pour ceux qui n’osaient pas encore ! Et pour tous ceux qui débutent en langue étrangère ou qui sont sur le chemin du bilinguisme, vous êtes au bon endroit (et je doute que ce soit un hasard !). Avez-vous pensé à suivre une formation pour apprendre une langue en quelques mois seulement ? Allez jeter un oeil sur la page des formations, si ça vous titille ! Où que vous en soyez sur le chemin des langues, dites-moi : ça vous inspire quoi, le bilinguisme ? À très vite !

**Source : https://l-express.ca/etes-vous-un-bilingue-tardif-ou-soustractif/

Et pour améliorer votre anglais, retrouvez ci-dessous les cours d’anglais pdf hyper simplifiés, cliquez ici pour recevoir vos fiches maintenant.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *