Combien de temps pour apprendre une langue?

 

A votre avis quelle est la bonne réponse  :

Parler une langue c’est :

  1. un don reçu à la naissance
  2. c’est héréditaire
  3. un pouvoir magique
  4. de la chance
  5. des mois de sueurs, de larmes et d’acharnement
  6. Aucune des précédentes

Vous avez répondu 6 ? Bravo c’est la bonne réponse. On est bien avancé, vous allez me dire?! Aucune des réponse n’est correct mais la plus correct est la réponse 5.

J’exagère un chouilla mais on s’en rapproche. Je vais vous expliquer pourquoi dans un instant.

 

J’ai de la chance

APPRENDRE UNE LANGUE CHANCE

 

Si vous ne voulez pas m’énerver, ne me dites surtout pas que vous avez choisi la 4.

J’ai tellement entendu “wow tu as trop de chance de parler plusieurs langues”. MAIS NOOOOON ! C’est faux, archi faux ! Ce n’est pas de la chance bordel! Oups sorry je m’emporte mais c’est l’effet que ça me fait quand j’entends ça.

Vous croyez que c’est de la chance :

  • d’avoir pleuré tous les jours pendant 5 mois quand j’étais fille au pair en Angleterre (j’avais 18 ans, jeune, fragile et désillusionnée rooh pauvre enfant) = 5 mois sans briser la chaîne, j’ai jamais battu ce score même sur duolingo
  • ramasser le caca du petit que je gardais étalé sur le canap’ (pouaaaaah !)
  • me faire insulter par la gamine de 7 ans parce que je ne comprenais pas ce qu’elle disait
  • d’avoir travaillé mes weekends pour avoir payer mes voyages et cours de langues
  • d’avoir dépensé des milliers d’euros dans des cours
  • d’avoir rompu avec mon conjoint (plusieurs fois) ou m’être fait larguer à cause de la distance
  • avoir pris 5 kilos parce que je mangeais des tartines au beurre le midi en Angleterre (tradition culturelle de la famille oblige)

 

Bon tout ça n’est pas réjouissant. Vous voyez où je veux en venir quand je dis que ce n’est pas de la chance. Rassurez-vous il n’est pas obligatoire de passer par ces étapes pour apprendre une langue. Néanmoins, apprendre une langue requiert du temps et du travail. Pour la réponse 5, retenez :

 

==> des mois de sueurs, larmes et  d’acharnement

 

Abracadabra

Et s’il vous plaît, je n’ai qu’une seule chose à vous demander. Arrêter de croire aux solutions miracles. Arrêtez de peindre vos volets en rouge et d’accrocher du laurier à vos fenêtres. Vous n’êtes pas maudit ! Juste mal conseillés.

Qu’en est-il des offres pour apprendre une langue en 3 mois?  Possibel or not possibel?

Je vais vous en dire plus tout de suite.

Oui il est possible d’apprendre une langue en 3 mois. Yeah good news ! Mais attention !

Il faut considérer plusieurs facteurs.

  • Le temps consacré à votre apprentissage au quotidien
  • La difficulté de la langue
  • La méthode choisie

Saviez-vous qu’on devenait meilleur avec la pratique? Pour reprendre l’adage “c’est en forgeant que l’on devient forgeron”. Ça parait évident, n’est-ce pas?

Et bien, arrêtons de chercher des raccourcis. Il faut prendre le temps de pratiquer. Avec les langues c’est la même chose. Plus on y consacre de temps, plus on devient bon.

 

Alors combien de temps?

Prenez le temps

D’accord, donc si on travaille plus, on gagne plus ? C’est tout à fait ça.

Primo : une langue s’apprend au quotidien.

Deuzio : 4h de travail par jour, vous rapportera plus que 10 minutes par jour

N’envisagez pas de parler une langue en 3 mois sur le schéma 10 minutes par jour.  Pas d’affolement, si vous n’avez pas le planning pour bosser 4h/jour, 10 minutes/jour sont ok. Ça sera juste plus long.

Donc si votre objectif est d’apprendre en 3 mois, sachez que vous devrez avoir des créneaux libres.

 

Dur dur?

Avec du temps, une méthode adaptée et une langue facile, alors OUI il est possible que vous parliez cette langue dans 3 mois.

Le niveau de difficulté d’une langue se mesure sur ce que vous savez déjà. Hum ? Késako?  Attendez, la dame va vous expliquer. La difficulté d’une langue se définit par sa similitude avec une langue connue.

Apprendre l’espagnol, le portugais ou l’italien vous paraîtra plus simple que le russe. Car il existe une origine commune : le latin. Tadam ! Avoir échappé à l’option latin ne vous empêchera pas pour autant d’apprendre une de ces langues. Ouf !

Saviez-vous qu’il existait une similarité lexicale de 75% entre le français et l’espagnol? Et 89% entre le français et l’italien. C’est quoi ce truc? Ça signifie qu’en comparant des listes de mots des deux langues, les mots présentent une similitude à la fois dans la forme et dans la signification.

Au contraire, avec le russe les similitudes sont plus éloignées. Bam un nouvel alphabet dans ta tronche! En plus, la structure des phrases est différente. On ne retrouve pas le modèle latin :

Sujet + Verbe + Objet => Je mange une pomme

Mais en russe on peut trouver :

Une pomme mange je

ou

pomme une je mange

L’ordre des mots est flexible et n’influence pas le sens de la phrase.

 

Vous voyez avec le russe, il faut d’abord avoir conscience de ces différents critères. Ce qui engendre automatiquement plus de temps dans votre apprentissage.

 

Quelle méthode?

 

PROGRESSEZ EN LANGUE

 

La meilleure des méthodes est celle qui s’adapte à vous. Celle dans laquelle vous prenez le plus de plaisir.

Si c’est la corvée d’ouvrir le livre de grammaire, alors brûlez le !

Si vous avez une mémoire auditive, concentrez le gros de votre apprentissage sur des méthodes auditives. Vous pouvez par exemple utiliser Pimsleur ou Coffee break German/Italian/Spanish en podcast.

Vous écoutez des dialogues, que vous pouvez répéter. Les structures sont décortiquées pour comprendre le fonctionnement de la langue. Attention, pensez quand même à diversifier les contenus.

Il faut toujours garder en tête de travailler sur les 4 piliers :

  • parler
  • lire
  • écrire
  • écouter

Il est vrai qu’on nous recommande souvent d’équilibrer ces 4 piliers. Néanmoins je pense qu’il est important de prendre du plaisir et de s’appuyer sur ses points forts.

Mon conseil est d’apprendre à bien se connaître. Comment fait-on pour se connaître pardi?

Testez, essayez.

Quand vous débutez dans votre projet, prenez le temps de tester toutes les ressources que je vous conseille dans ce blog. Les applications, livres, podcasts, vidéos, plateforme de chat… Essayez tout !

Vous aurez une vision globale ce qui existe. Et vous aurez le droit de choisir ce qui vous plaît en vous focalisant sur vos forces.

Sorry mais je n’ai pas de réponse toute faite pour : Combien de temps faut-il pour apprendre une langue.

Je pourrais vous assurer que “Siiiiii t’inquièèèèètes ! 3 mois c’est dans la poche !” Mais ce serait vous mentir. Car je ne peux en avoir la certitude.

Cela dépendra surtout de VOUS.

Vous pouvez y passer 3 mois comme vous pouvez y passer 1 an ou plus.

Si vous appliquez un bon nombre de conseils de ce blog, vous allez déjà gagner beaucoup de temps.

Comment j’ai fait ?

J’avais décidé d’apprendre l’allemand. Mon objectif était de pouvoir le parler à un niveau B2 (niveau de langue européen CECRL) en 4 mois. Ce qui était réalisable en sachant que j’avais quelques bases dans cette langue.

Au début je consacrais 2/3h par jour puis peu à peu ce temps s’est réduit. Nouveau travail, nouveaux projets = moins de temps. Je suis passée à 15 minutes par jour, à peine.

4 mois n’était donc plus à l’ordre du jour. J’ai réajusté mon objectif en fonction de mon temps disponible. Pour parler allemand à un niveau B2, j’ai allongé ma durée d’apprentissage à 9 mois.

Mes progrès sont évidemment plus longs à se faire sentir mais je maintiens une progression bien réelle.

Mon astuce pour booster l’apprentissage est de faire 30 minutes en Skype, via Italki, avec un natif allemand tous les week-ends. Ça permet d’utiliser le vocabulaire appris dans la semaine. Le mémoriser et corriger la prononciation. Depuis que j’ai mis en place ces rendez-vous hebdo, je sens une véritable progression.

Je pourrais faire des sessions d’ une heure, allez-vous me dire?! Mais je maintiens le 30 minutes pour une raison psychologique.

Mon emploi du temps étant assez chargé, dégager une heure est faisable mais psychologiquement difficile à accepter. J’ai remarqué que j’avais plus tendance à procrastiner avec le créneau 1h.

J’avais tendance à me dire, “pas cette semaine, mais la semaine prochaine” alors qu’avec 30 minutes, je n’ai pas l’excuse de ne pas avoir le temps. 30 minutes c’est rien dans un week-end. Mais hyper bénéfique dans la course à l’apprentissage.

De cette manière je suis sûre de parler 30 minutes chaque semaine, au lieu d’une heure 2 ou 3 fois par mois.

Me sentir progresser lors des entrevues Skype m’aide à ne pas abandonner.

 

Et vous alors? Quel est votre schéma d’apprentissage? Le sprint ou le marathon? Dites-nous dans les commentaires.

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. J’adore le ton enjoué de cet article! Comment faire pour évaluer notre niveau de langue sans se déplacer dans des centres officiels d’évaluation ?

  2. J’ai répondu la 5 AVEC la sueur et les larmes … Mais je crois que celles-ci sont dues au fait que justement, comme tu le mentionnes si bien dans ton article, je n’arrive pas à trouver l’approche qui me convienne. Avec ton blog, j’espère bien puiser la motivation, l’inspiration et de bons conseils pour m’y remettre ET REUSSIR !

    • Merci Aby, j’espère également pouvoir t’aider à te motiver ! Et surtout ne pas abandonner ! N’hésites pas à m’écrire quand tu as un coup de mou pour relancer la machine. Tu t’aventures dans quelle langue?

      • Hello Lauriane,

        Ca sera l’anglais et le japonais dès la rentrée. Je ne sais pas pourquoi mais à chaque fois que j’ai tenté de les bosser séparément mes mots sortaient spontanément dans la langue opposée. Du coup, je vais tenter le duo. Qu’en penses tu ? Bonne ou mauvaise idée de coupler l’apprentissage de 2 langues ?

        • kon’nitchiwa Aby,

          Je ne recommande pas spécialement d’apprendre deux langues en même temps. Je préconise plutôt de se concentrer à 100% sur une langue. Et se mettre à la deuxième dans un deuxième temps. Il vaut mieux s’y mettre une fois un niveau C1 acquis (parler couramment et de manière fluide) dan la 1ère. Tu rencontre ce problème car tu dois avoir un niveau proche dans les langues alors ton cerveau à du mal à dissocier les deux; il faut créer un déséquilibre de connaissance entre les deux langues pour que ton cerveaux les identifie.

  3. Hello,

    super italki, je ne connaissais pas, je me suis inscrit.

    C’est vraiment un élément important et qui me manque pour progresser, de pratiquer l’oral.

    J’ai fait le test également, je suis au niveau B2 en anglais apparemment. Je me fixe donc l’objectif d’atteindre le niveau C1 dans un délais de 6 mois, ça me semble raisonnable, qu’en penses-tu ?

    Aurais-tu des conseils pour aiguiller mon travail dans ce sens ? Je vais déjà essayer d’écouter au moins 20-30 minutes de vidéos en VO (ou VOST) par jour.

    Merci d’avance.

    • Salut Matthieu,

      Yep Italki est top, je l’utilise toutes les semaines. Tu peux l’utiliser aussi pour l’écrit, tu postes un texte et les natifs peuvent te corriger.
      B2 est un bon niveau, intermédiaire avancé. Le passage au niveau C1 et ensuite C2, sont généralement les plus longs car ça requiert d’aller encore plus loin.
      Si tu t’y attelles tous les jours, c’est largement faisable ! Je peux te conseiller d’alterner les 4 domaines de la langue sur chaque semaine :

      oral : en parlant avec italki 😉

      écrit: en écrivant, tu peux tenir un petit journal et écrire quelques phrases comme un journal intime

      compréhension oral : en regardant des films avec netflix, des podcasts, mais je te conseille de le faire d’une manière active pour booster l’apprentissage

      compréhension écrite : en lisant des livres, des blogs sur des sujets qui t’intéressent en anglais

      Good luck and I hope it helped 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *