Comment améliorer sa prononciation ?

améliorer sa prononciation stocklib alphaspirit

 

Vous avez appris l’anglais pendant des mois. Ça y est, vous y êtes ! Vous allez enfin pouvoir vous tester à l’étranger.

Vous connaissez la langue, vous allez échanger avec des natifs. Votre valise est faite, vous êtes excité comme une puce. C’est parti mon kiki.

On valide son pass d’eurostar, on s’assoit paisiblement et on ouvre son bouquin jusqu’à la gare d’arrivée. Tadadam. Le jingle du terminus St Pancras raisonne. En route.

A la première occasion, vous ouvrez la bouche pour parler anglais. Et, là ! Quelle surprise !

On vous regarde, un froncement de sourcil et une réponse à l’accent british en parfait français :”je ne vous comprends pas monsieur”.

Comment ça, elle ne comprend ? Vous avez simplement demandé où se trouvait le métro. Les bases, quoi. Votre confiance retombe d’un cran.

Arrivé à l’hôtel, même scénario. Vous avez l’impression que c’est un coup monté. Comment se fait-il que personne ne vous comprenne ? Et, ce qui vous énerve le plus, c’est cette tête. Un froncement de sourcil qui veut dire “en quelle langue essaie-t’il de communiquer ?” Cette situation vous paraît familière? Tellement frustrant, n’est ce pas ?!

Vous avez passé des mois à bosser, vraiment. Et personne ne vous comprend, quel dommage. C’est à ce moment-là, qu’on se rend compte que oui, finalement, la prononciation est importante.

Elle l’est. La prononciation doit faire partie intégrante de votre apprentissage. Connaître le vocabulaire et la grammaire, c’est bien. Mais si vous n’êtes pas capable de communiquer, vos efforts sont vains.

C’est pourquoi, je vais vous donner dans un instant des outils qui vous permettront d’améliorer tout ça. On est go.

 

FORVO : le guide de la prononciation

 

forvo

Vous pouvez vous rendre sur le site en cliquant ici.

C’est une base de données immense. Des mots, des phrases sont prononcés par des natifs dans de nombreuses langues . Quand vous hésitez sur la prononciation, foncez sur FORVO, pour écouter, répéter, écouter, répéter jusqu’à ce que votre prononciation se rapproche de l’exemple. C’est très important si vous voulez vous faire comprendre.

Je suis partie en Angleterre à l’âge de 18 ans, pensant maîtriser l’anglais, c’était une catastrophe. La môme de 8 ans que je gardais (j’étais fille au pair) ne captait rien de ce que je lui racontais. Et on s’énervait toutes les deux. Je ne comprenais pas qu’elle ne puisse pas comprendre. Je lisais les mots en tant que tels (avec la prononciation française)- évidemment ça ne pouvait pas fonctionner– et elle ne comprenait pas que je ne puisse pas prononcer correctement. C’était des dialogues de sourd, et ça finissait toujours en crise. Un grand moment de bonheur. 5 mois de galère. Oui il m’a fallu le temps.

 

+ grand choix de langues

-seulement audio (pas de visualisation des mouvements des lèvres)

-pas de contexte, mot seul

 

YouGlish

YOUGLISH

YOUGLISH1

 

C’est  une sorte de Youtube mais pour la prononciation.  Vous inscrivez le mot recherché dans la barre de recherche. Vous choisissez la prononciation souhaitée : US (Etats-Unis), UK (Royaume-Uni) ou AU (Australie).

Youglish détecte dans sa base de données, les vidéos dans lesquelles sont prononcées le mot en question. L’avantage est que vous pouvez écouter le mot dans un contexte. Toute la transcription est inscrite en dessous de la vidéo. C’est en plus, une excellente manière d’améliorer votre compréhension orale.

Le must du must, est que vous pouvez même choisir la rapidité de la vidéo. Normal, lente, rapide.

+ possibilité de choisir l’accent

+possibilité de voir le mouvement des lèvres

– uniquement disponible en anglais

 

Speak pipe

 

En complément, pour vraiment vous rendre compte de votre prononciation, vous pouvez utiliser Speak pipe. C’est un enregistreur. Ou vous pouvez simplement utiliser le magnétophone de votre ordinateur, dans le menu accessoire.

magnétophone

 

1/ écoutez la prononciation du mot sur Forvo ou Youglish

2/ prononcez le mot en enregistrant avec le magnétophone

3/ comparez

 

+ disponible sur pc ou smarphone

– on ne supporte pas sa propre voix (je sais, on est tous pareil)

 

Coach en réduction d’accent

 

Si vraiment vous voulez aller plus loin, vous pouvez faire appel à un coach en réduction d’accent. Oui je sais, c’est surprenant. Il y a vraiment des coachs pour tout maintenant. Je n’ai jamais testé mais d’après des témoignages, ça fonctionne bien. J’envisage de le tester sous peu. C’est sur ma to-do list. Je vous ferai part de mon expérience à ce moment-là.

Cette personne spécialisée dans le domaine,  vous donne des exercices de “langue” pour bien placer tous les membres impliqués de votre bouche pour prononcer correctement. Il vous explique comment faire en détail.

Mais attention toutefois, à ne pas confondre “prononciation et accent”. Ce sont 2 choses totalement différentes. Vous pouvez vous faire comprendre sans difficulté par un natif avec un ACCENT à couper au couteau, mais on ne vous comprendra pas avec une mauvaise prononciation.

 

Quelle différence ?

 

L’accent, c’est comme la “chanson” de votre langue. En français, on dit que notre accent est linéaire, en anglais on dit qu’il y a des up and down –des hauts et bas. Selon moi, l’Italien illustre bien cette “chanson”. Vous détectez immédiatement un Italien qui parle anglais. Car vous pouvez reconnaître son accent – sa chanson.

La prononciation, ce sont les sons des différentes syllabes du mot. Les inflexions associées. Par exemple, avec le mot “pomme”. On insiste sur la première syllabe. “pOmme” et non l’inverse “pomME”, (à part Jaccouille la fripouille –des pomMES, des poiRES…) prononcé de cette manière, il nous serait difficile de comprendre notre interlocuteur.

 

Vous l’aurez compris la prononciation est hyper, méga importante dans une langue. A moins que votre objectif soit de lire des livres toute votre vie, tout seul dans votre coin.

 

J’espère que ces outils vous aideront à ne plus jamais voir de “froncement de sourcil”, testez et n’hésitez pas à faire part de votre expérience dans les commentaires juste en dessous. Connaissez vous d’autres outils qui pourraient aider la communauté ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 98
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Génial ! Merci pour cet article. Je me suis finalement décidée et motivée pour l’anglais, travailler la prononciation était mon dernier obstacle : je ne savais pas comment faire. Ton article tombe à pic !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *