La Confiance en Soi dans l’Apprentissage

Confiance en soi apprentissage des langues

Ah, cette sacrée confiance en soi ! Que ce soit pour les langues étrangères ou dans d’autres domaines, elle nous fait dire “je n’arrive pas à apprendre” lorsqu’elle nous fait défaut. Et pourtant, ce n’est qu’une histoire que nous créons nous-même et que nous nous racontons en boucle. Développer son estime personnelle est essentiel pour tout ce que nous entreprenons au quotidien. Aujourd’hui, je vous explique le rapport entre confiance en soi et apprentissage, et nous verrons comment dépasser sa propre histoire pour apprendre en pleine possession de ses moyens.

 

Confiance en soi et apprentissage

Apprendre, ce n’est pas simplement mémoriser de nouvelles connaissances. Pour pouvoir apprendre efficacement, il faut croire en sa capacité de le faire. Oui, les émotions entrent en ligne de compte aussi lorsqu’il s’agit d’apprendre ! Pensez par exemple à une personne qui a un certain pouvoir sur vous et qui vous dirait “j’ai besoin que tu fasses cette tâche. Je sais que tu ne vas pas y arriver puisque tu ne réussis jamais rien, mais on peut toujours essayer.”. Comment pensez-vous que vous aborderiez cette tâche et quel serait le résultat final ? D’ailleurs, si votre objectif est de parler de manière fluide, je vous conseille de lire cet article : Parler anglais couramment : Pourquoi vous n’y arrivez pas

Il y a de grandes chances pour que vous échouiez à réaliser cette tâche, quelles que soient vos capacités. Pourquoi ? Car nous avons une tendance inconsciente à répondre aux attentes des autres. Vous en avez très certainement déjà fait l’expérience ! Vous savez, lorsque vous vous dites “à chaque fois que cette personne me demande quelque chose je fais n’importe quoi, alors que d’habitude j’y arrive parfaitement !”. Maintenant, réfléchissez à votre rapport à cette personne-là… Cette personne, nous l’avons à l’intérieur de nous-même : il s’agit de notre égo. Lorsque les croyances de l’égo sont limitantes, comme “je ne peux pas faire ceci”, nous sommes tout bonnement bloqués. L’égo construit ces croyances par rapport à notre histoire. Par exemple, pour beaucoup, l’école a été dévastatrice pour la confiance en soi…

Vous souvenez-vous de ces horribles rendus de devoirs durant lesquels le professeur annonçait la note de chaque élève à voix haute en ponctuant le tout de remarques comme “Nicolas ! Je t’ai mis -10, la prochaine fois tu atteindras peut-être zéro, ce serait déjà une victoire !”. Comment croyez-vous que se portait la confiance en lui de Nicolas quant à sa capacité de réussir à l’école ? Et sa motivation à progresser ? C’est évident, notre confiance en nous a été torturée par un système compétitif et sans pitié. Mais voilà la bonne nouvelle : tout cela peut – et doit  – changer !

Comment se débarrasser des blocages

Vous faites partie de ceux qui disent “je veux apprendre une langue, mais j’en suis incapable” ? Alors vous êtes votre propre bourreau et il est temps de changer de perspective. Ce n’est peut-être pas une nouvelle notion pour vous, mais il est essentiel que vous preniez conscience de l’importance de ce qui suit. 

Pour se débarrasser de ses blocages et renforcer sa confiance en soi, il faut apprendre à se connaître. Je ne parle pas ici de ressasser d’où l’on vient, de ce qui nous a blessé ou de notre affection pour les poissons rouges. Ces éléments-là sont le résultat de notre histoire, mais ils ne sont pas le reflet de notre vraie nature. Notre nature véritable, elle, sait parfaitement que nous sommes capables de tout ce dont nous avons envie, si nous y croyons et que nous y mettons les efforts nécessaires. Il faut aller au-delà de son histoire personnelle et comprendre que celle-ci ne nous définit pas. 

Notre histoire familiale, scolaire, amicale, amoureuse ou autre n’est qu’une partie de notre chemin, et elle est derrière nous. Nous n’avons pas besoin de continuer à agir en fonction d’elle, bien qu’elle nous ait construit comme nous sommes aujourd’hui. Il ne s’agit pas non plus de la renier, mais plutôt de la dépasser. Pour cela, plusieurs routes peuvent être empruntées. Bien sûr, il est possible de consulter un thérapeute pour se défaire de blocages lourds, mais nous pouvons aussi agir sur notre transformation personnelle par nous-même !

Voici quelques exemples de façons dont vous pouvez dévoiler votre vraie nature et, par le fait même, développer votre confiance en nous :

  • En lisant des livres de développement personnel qui feront la lumière sur des facettes de votre personnalité que vous ne soupçonniez même pas, tel que Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland, dont Lauriane vous parle dans cette vidéo,

 

  • En tenant un journal et en vous appliquant à y écrire une page par jour. Ce journal n’est destiné qu’à vous-même, alors ne cherchez pas à faire des belles phrases, ni même à être poli ! Lâchez-vous au maximum et sans retenue ! Ceci vous permettra d’y voir plus clair dans vos idées et de déceler des schémas de pensées récurrents. Peu à peu, vous comprendrez ce dont vous devez vous défaire pour avancer dans votre vie. Mon conseil : faites-le dès le matin, avant votre journée, vous aurez moins de filtres si vous êtes encore un peu endormi-e !

 

  • En méditant ! Je finis sur ce conseil qui est probablement le tout premier à suivre, car c’est ainsi que vous toucherez vraiment à ce que vous êtes dans votre forme la plus véritable, sans le filtre de votre égo.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La grammaire avec la méthode Salsa

 

Confiance en soi apprentissage langues

Et si vous voulez progresser encore plus rapidement, retrouvez + de 52 fiches pédagogiques d’anglais du niveau A1 à C1 (débutant à avancé) en cliquant ici ou sur la bannière ci-dessous ⬇️.

 

Apprivoiser l’impression de déséquilibre

Lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, nous avons tendance à nous baser sur ce que nous savons – ou croyons savoir – sur le sujet. Nous avançons en fonction de ces données. En faisant cela, nous nous handicapons dès le départ, car nous portons un regard biaisé sur l’apprentissage en commençant avec des préjugés. Vous savez, quand quelqu’un vous dit “tu vas voir, tu vas galérer avec les conjugaisons en anglais”… Que vous le vouliez ou non, cela installe une pensée préconçue dans votre esprit, alors qu’elle ne vous appartient même pas ! C’est comme vouloir installer une nouvelle déco dans votre salon sans faire le ménage au préalable : c’est bien moins efficace et harmonieux.

Il est donc primordial d’approcher un nouvel apprentissage avec une vision totalement ouverte et nettoyée de ce que vous pensez déjà savoir. Cela vous donnera une amplitude bien plus importante quant à ce que vous pourrez assimiler, croyez-moi ! Abordez chaque nouvelle information comme si vous la découvriez pour la première fois et laissez-vous porter sans mettre les freins ! Et une fois que vous aurez débloqué votre apprentissage, vous aurez sans doute envie d’apprendre d’autres langues comme Luca Lampariello qui parle 13 langues.

De cette attitude découlera probablement une impression de déséquilibre, car vous avancerez en terrain inconnu. Celui-ci est inhérent à tout apprentissage et vous devrez apprendre à l’apprivoiser. Si vous aviez appris à marcher en tenant la main d’un adulte sans jamais la lâcher, vous seriez encore à quatre pattes aujourd’hui. Il faut se déséquilibrer et accueillir ce sentiment d’incertitude pour évoluer, dans quelque domaine que ce soit. Retenez bien cela : il ne se passera rien d’excitant dans votre zone de confort. Apprenez avec l’âme neuve d’un enfant et commencez à utiliser ce que vous avez appris dès que possible ! 

Alors, prêt-e à faire sauter vos barrières mentales et à partir à la découverte de vous-même et de vos réelles capacités ? Offrez-vous la liberté d’apprendre tout ce que vous rêvez de savoir depuis toujours ! Je reste à votre écoute, alors dites-moi : quelles sont vos plus grandes peurs lorsque vous pensez à apprendre quelque chose de nouveau ? Répondez-moi en commentaires !

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *