plan d'action pour débloquer son anglais oral

Débloquer son oral en anglais : par où commencer ?

Podcast :

Cliquez sur play pour regarder la vidéo ou écouter le podcast.

Comprendre les causes de son blocage en anglais, c’est la première étape pour se réconcilier avec la langue

Alors, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Pour comprendre pourquoi l’idée de parler anglais vous terrorise, il faudra être honnête avec vous-même. Oui, parce que cette première étape est peut-être la plus difficile : on va libérer vos peurs les plus profondes !

Ça se traduit comment, ce blocage pour parler anglais ?

Imaginons que vous soyez au boulot et que vous avez un coup de fil d’un gros client anglophone. Vous passez l’appel à votre collègue et vous débriefez ensuite lors d’une pause bien méritée. Comment allez-vous décrire votre mal-être au collègue qui vous a sauvé la mise ?
  1. Quand vous avez réalisé que votre interlocuteur était anglais, vous avez eu les mains moites, des sueurs froides, le cœur qui s’accélère et votre cerveau a fait un court-circuit… Bref, vous couviez une crise de panique en bonne et due forme. Vous avez bafouillé une réponse et avez donné le combiné à votre collègue.
  1. Pour vous, ce n’est pas vous qui avez un problème avec l’anglais, c’est l’anglais qui a un problème avec vous ! Tout le monde vous a toujours dit que vous étiez nul.le en anglais, point. Selon vous, cela ne sert à rien de réessayer car vous êtes « une cause perdue ».

C’est grave docteur ? Qu’est-ce que ces réactions disent sur votre blocage en anglais oral ?

Dans le premier cas, il s’agit d’un blocage qui s’est ancré jusque dans votre corps. Vous avez une réaction épidermique à l’anglais oral. Sans vouloir faire de la psychologie de comptoir, il me semble évident que ce malaise provient de l’école. Perfectionniste, vous avez assidûment suivi les cours et vous récoltiez des notes abominables. Vous vous êtes acharné.e, en vain. Le problème ici, c’est qu’à chaque échec supplémentaire, vous prenez un coup dans votre confiance en vous. Résultat,  vous paniquez à l’idée de passer pour un.e imbécile dans une société qui comprend mieux l’anglais qu’avant. Dans le deuxième cas de figure, vous ne vous mettez pas dans tous vos états parce que vous avez laissé tomber. Purement et simplement. Vous vous êtes détachée de cette idée que vous pouvez y arriver autant que les autres. Vous pensez que parler anglais n’est pas fait pour vous, point. On vous l’a assez répété quand vous étiez enfant, vous êtes nul.le en langues et ça ne sert à rien d’essayer, puisque vous savez que vous allez échouer. Pour vous, l’anglais, c’est NEXT ! Et si on vous sortait de cette position de victimisation ? C’est l’heure de passer à l’action avec l’objectif d’avoir des résultats ! Je ne suis pas gourou, je n’ai pas la recette magique (elle n’existe pas). Le miracle, il n’est possible qu’avec VOTRE volonté. 3 conseils pour débloquer son oral en anglais

Pourquoi débloquer son oral en anglais doit absolument devenir votre priorité pour devenir bilingue ?

Vous voulez apprendre l’anglais ? Pourquoiiii ? Pour lire et comprendre les vers de Shakespeare ? Bien sûr que non, ce n’est pas votre objectif principal ! Vous voulez apprendre l’anglais pour échanger et comprendre ce que l’on vous dit. Alors, pourquoi vouloir perfectionner son anglais écrit si votre but est de PARLER anglais ? Vous avez peur. C’est normal ! On est tellement paralysé à l’idée que quelqu’un nous juge qu’il semble préférable de se réfugier dans l’étude du fond plutôt que de la forme. C’est faux. Certains d’entre nous consacrent une bonne partie de leur vie à la procrastination intelligente. C’est le fait de combler sa conscience en se disant qu’on ne fait pas rien mais qu’on prépare sa perfection future.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La technique de mémorisation hyper puissante
Le secret, c’est de vouloir améliorer son oral en anglais le plus tôt possible. Il n’y a que comme ça que votre mâchoire se débloquera littéralement. La pratique rend les choses réelles et vous fait vraiment avancer, contrairement aux verbes irréguliers ! Pourquoi débloquer son oral en anglais ? C’est la base de tout. Pour comprendre vos interlocuteurs anglophones, mais aussi pour saisir inconsciemment le sens de telle ou telle règle, sans jamais l’apprendre par cœur. Et au-delà des progrès, il faut parler anglais avant tout pour remplir votre jauge de confiance en vous-même ! Vous êtes capable, il suffit de décider de votre réussite et de ne rien lâcher !

Débloquer son anglais oral seul.e : comment oser se lancer ?

Oser pratiquer son oral d’anglais, c’est partir de zéro : avant de le connaître, vous n’avez pas de vocabulaire. Comment les enfants apprennent-il leur langue maternelle ? Ils essaient, se trompent, persévèrent et leur progrès sont fulgurants. Croyez-vous qu’ils se taisent par peur de faire des fautes de français ? Que nenni !

Survivre à une conversation avec un natif pour débloquer son oral en anglais

De votre côté, si vous avez peur de ne pas avoir assez de vocabulaire anglais pour tenir une conversation qui a du sens, ne vous fustigez pas. Par exemple, quand vous cherchez un mot qui ne vient pas en français, vous trouvez un synonyme. Ayez cette même flexibilité en anglais ! Vous ne connaissez pas un mot ? Respirez. La personne en face comprendra un mot similaire ou une explication. Si votre interlocuteur répète avec d’autres mots pour s’assurer de vous comprendre, restez à l’affût pour peut-être entendre le terme précis que vous recherchiez. Gardez en tête qu’on n’est plus à l’école. Vous n’avez pas à construire des phrases hyper techniques et parfaites, il suffit de vous faire comprendre ! Privilégiez la simplicité.

La philosophie d’une personne qui veut savoir parler anglais

“Fake it till you make it”… En résumé, mettez-vous dans la peau de quelqu’un d’assuré en anglais oral pour le devenir ! Tout le monde a des doutes, et même les natifs font des fautes. Alors, enlevez ce poids de vos épaules, et lancez-vous, osez faire des erreurs. Si vous dépassez vos appréhensions en travaillant chaque jour, vous aurez FORCÉMENT des résultats positifs. Vous saurez vous mettre des défis pour progresser, même quand vous serez complètement bilingue (par exemple en discutant avec un natif écossais ou un Irlandais de Cork… Croyez-moi, il y a du « level »). Débloquer son oral en anglais, on peut bien évidemment le faire seul. Au début, c’est très difficile, car il faut de la discipline et mettre de côté ses peurs profondes. J’y suis arrivée, vous pouvez le faire aussi. Mais être accompagné sur ce chemin, c’est plus facile et plus agréable. Être coaché en anglais oral, c’est penser à ses progrès plutôt que de réfléchir à comment procéder. Se faire aider pour parler anglais, c’est bénéficier d’un soutien sans faille dans les moments creux, et c’est aussi évoluer avec des gens comme vous. Le programme de coaching du Marathon d’Anglais, ce sont des défis motivants, un accompagnement bienveillant et de la bonne humeur au quotidien. On ne connaît pas encore la date de la prochaine rentrée, je vous recommande de vous inscrire sur la liste d’attente si ce programme vous intéresse… Et si vous voulez mettre ce temps à profit, j’ai la solution ! Téléchargez aujourd’hui votre Kit de Démarrage en Anglais ! Il est gratuit et vous permettra d’avoir un aperçu de ce que nos défis stimulants vous apportent au quotidien. En effet, le Kit d’Anglais gratuit, c’est 7 jours de conseils faciles à appliquer pour enfin progresser en anglais avec plaisir. Cliquez sur l’image ci-dessous pour le découvrir puis le télécharger ! Kit Démarrage Anglais Gratuit

Le plan d’action CONCRET pour débloquer son oral en anglais

Vous l’aurez compris, pour améliorer son anglais oral rapidement, il faut prendre le problème à bras le corps et suivre la boussole de vos peurs. Parler anglais couramment est une compétence qu’on pratique, pas une matière qu’on apprend par cœur pour avoir une bonne note. Vous avez le droit d’avoir peur, mais pas d’y céder J. Voici des conseils à appliquer immédiatement pour débloquer votre oral en anglais.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment démarrer dans une langue ?

Identifiez la source et la raison de votre blocage en anglais parlé

Pourquoi pensez-vous que vous n’êtes pas capable ? Le plus souvent, c’est une petite voix qui veut vous épargner un énième échec cuisant et vous protéger en vous gardant dans votre zone de confort. Cette petite voix, c’est l’ego. Maintenant, répertoriez toutes ces phrases telles que « j’ai toujours été nul.le, je n’y arriverai pas », « l’anglais n’est pas fait pour moi », etc. Repensez aux situations où parler anglais vous a terrorisé. Affrontez vos peurs.

Changez d’état d’esprit : faites place à vos futurs progrès en anglais

Le pouvoir de l’attraction, est-ce que cela vous parle ? On attire ce qu’on pense, parce qu’inconsciemment, on imprime nos pensées dans nos actions quotidiennes. Ce phénomène est bien plus qu’une croyance en l’Univers. En langage scientifique, on parle de système d’activation réticulaire. En adoptant des attitudes volontaires et positives, vous allez donner une fenêtre à votre cerveau pour y arriver. « Aide-toi, ton cerveau t’aidera ! » : on ne parle ni de dieu, ni de croyances, mais bien d’un fait prouvé par la science. Inversez votre état d’esprit : remplacez les phrases telles que « je n’y arriverai jamais » par des affirmations comme « je ne sais pas encore comment, mais je vais y arriver, c’est certain. ». Vous remarquerez une nouvelle dynamique qui vous donnera des ailes au quotidien ! 2 étapes pour surmonter sa peur de parler anglais

Procéder par étapes pour débloquer son oral en anglais : la solution stable sur le long terme

J’ai réussi à vous donner envie de réussir ? Super ! Mais attention à ne pas vous brûler les ailes. Pour des résultats solides, il vous faudra de la patience. Je prône les bienfaits de l’effet cumulé (une petite action chaque jour déplace des montagnes à la fin de l’année). Pour vous, la première étape pour surmonter votre blocage en anglais oral, c’est de reconstruire votre confiance en vous. Ne cherchez pas à brûler les étapes et commencez, par exemple, par parler anglais à voix haute tout.e seul.e chez vous. Pas seulement une phrase comme ça : chaque jour, exprimez vos pensées en anglais, à voix haute. Ensuite, envoyez des messages vocaux à votre partenaire de langue : ce n’est pas en direct, vous avez la liberté de recommencer. C’est un pas en avant, mais cela reste rassurant. Lorsque vous êtes à l’aise avec cet exercice, lancez-vous des défis. Imaginez devoir aborder un anglophone. Que lui-diriez-vous ? Quelles questions lui poseriez-vous ? Et comment pourriez-vous répondre à ses questions ? Anticiper, c’est la clef pour se rassurer et se donner confiance. Quand vous aurez accompli plusieurs défis, planifiez un appel en live avec un natif sur des plateformes d’échange comme italki.

Vous cherchez une formation en anglais oral ? Que diriez-vous de saupoudrer votre apprentissage de développement personnel ?

Comme on l’a vu dans cet article, l’origine de votre blocage en anglais vient souvent d’échecs successifs qui ne semblent pas avoir d’issue. Il faut alors trouver la clef de votre cerveau pour retrouver votre confianceet seulement ensuite, actionner des leviers simples pour améliorer votre anglais oral. Si vous avez pour but de tenir une conversation en anglais, mais que vous ne savez pas par où commencer, choisissez un programme qui va au-delà de la simple formation en anglais oral. Le Marathon d’Anglais, c’est un mélange de développement personnel et de coaching bienveillant. C’est être entouré par une équipe qui vous booste et par une communauté qui partage vos objectifs. En plus de renforcer votre compréhension orale, de vous lancer dans la pratique, vous gagnerez de nouvelles habitudes qui vous serviront ailleurs dans votre quotidien. Pourquoi se priver des bénéfices que vous offre le Marathon d’Anglais ? Si vous avez manqué la dernière rentrée, pensez à télécharger votre Kit d’Anglais Gratuit dès aujourd’hui.  Vous profiterez d’une semaine de conseils gratuits et motivants pour vous (re)lancer dans l’anglais… Sans jamais abandonner !

CET ARTICLE VOUS A AIDÉ, PARTAGEZ-LE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email