5 Outils de Développement Personnel pour Apprendre une Langue

Pourquoi ça bloque quand on apprend une langue ? Pourquoi aprés plusieurs tentatives ça ne fonctionne toujours pas ? On stagne, on perd confiance, patience, motivation et biiim abandon.
C’est justement ça le problème ! Ça quoi ?! me demande intriguée Joséphine (oui on change de personnage aujourd’hui)
La confiance ! Pour apprendre une langue la confiance en soi doit être cultivée pour lever les blocages et croyances limitantes qui vous empêchent de progresser en anglais, espagnol ou dans une autre langue. Voici donc mes 5 outils de développement personnel qui vous aideront à retrouver confiance en vous pour parler une langue rapidement.

SOMMAIRE 

1– Éliminer ses croyances limitantes 
2- Utiliser l’outil : Cavalier STOP 
3- Appliquer le : If …. Then = Si.. alors 
4- Regarder le verre à moitié plein
5- Écrire ses progrès chaque semaine 

Cliquez sur play pour regarder la vidéo ou écouter le podcast.

1- Éliminer ses croyances limitantes

On va commencer par éliminer les croyances limitantes qui vous empêchent de progresser pour retrouver confiance en vous et parler une langue.
Car c’est votre ciment ! Les fondations de votre réussite.

Si vous ne cessez de vous répéter que vous êtes nul.le alors votre cerveau vous croira sur parole et fera tout pour vous prouver que vous avez raison par le biais de confirmation.

Pas de confiance, pas de bras, pas de chocolat (rien à voir mais j’avais envie de l’écrire, c’est mon blog je fais ce que je veux ^^)

C’est d’ailleurs notre pilier principal dans le Marathon d’AnglaisⒸ, avec mon équipe on fait tout pour lever un max’ de blocages auprès de nos élèves pour leur redonner confiance en leur capacité de réussir. Maintenant voyons comment faire pour identifier et supprimer ses croyances limitantes pour parler une langue.

a- Identifier une croyance limitante : oui…mais

Déjà qu’est-ce qu’une croyance limitante, comment l’identifier ? Trés simple. Ce sont toutes les phrases en “oui…mais”.
Exemple : “oui je veux parler anglais.. mais j’étais nul.le à l’école” “je veux apprendre l’espagnol, mais je n’ai pas de mémoire” blah blah blah.

Le souci avec ce genre de phrases est : on les associe à sa propre identité. C’est comme ça et ça ne changera jamais ! Sauf que non ! Car nous sommes tous capables à partir du moment où on s’y autorise.

Vous n’avez pas de mémoire à l’instant T, mais ça ne veut pas dire que ça vous définit pour toujours. Si vous utilisez votre mémoire différemment, je suis convaincue à 1000% que vous aurez de la mémoire. Je vous conseille le livre Jean-Yves Ponce – Boostez votre mémoire ici. Nicole, 61 ans élève du Marathon d’AnglaisⒸ aprés l’avoir lu, m’a dit qu’elle n’en revenait pas. Elle s’était surprise à se rappeler facilement du vocabulaire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   J’abandonne ! Terminé ! Stop ! Ciao !

Donc résumons, l’instant T ne définit pas qui vous êtes pour le restant de vos jours. Et je sais que vous pourrez lever ces barrières si vous décidez d’utiliser les prochains outils de développements personnels pour booster votre apprentissage des langues.

b-Modifier ses pensées

Une fois que vous avez identifié vos croyances limitantes qui bloquent votre apprentissage, nous allons modifier vos pensées car nous devenons ce que nous croyons.

Notre cerveau se focalise sur ce qu’on lui donne et fait tout pour nous prouver qu’on a raison. On attire ce que l’on vibre. On peut l’appeler synchronicités de l’univers ou s’appuyer sur le système d’activation réticulaire (études neurologiques découvert en 1949) qui nous dit tout simplement que l’on voit uniquement les choses sur lesquelles on focalise notre attention.

Donc notre premier pas est de remplacer des phrases du type je suis nulle, par “je ne suis pas nulle, je suis débutant”.

Ayez des mantras pour remplacer ces phrases limitantes et répétez-les chaque jour. Par exemple : “Je suis capable de parler une langue” “Je progresse chaque jour vers mon objectif” “je suis convaincu.e que je peux y arriver” “J’ai de la mémoire”…

Bien sûr je ne dis pas que, c’est magique et biiiim vous parlerez une langue. Il y a bien sûr toute la méthode pour apprendre une langue à mettre en place au quotidien dont je vous parle dans d’autres articles. Mais grâce à ces phrases vous allez commencer à vous faire confiance et vous autoriser à croire que vous pouvez parler une langue.

Et si ça ne suffit pas, on va utiliser le prochain outil de développement personnel.

2- Utiliser l’outil : Cavalier STOP

Dés que votre petite voix revient en mode :”pfff t’es trop bête, tu n’y arriveras pas, tu n’as pas le temps, tu n’es pas fait.e pour les langues etc…” Mettez-vous en mode cavalier et faites un gros STOP pour bloquer cette pensée.

Cet outil de développement personnel semble tout bête et pourtant tellement efficace. Car il va vous permettre de bloquer les croyances limitantes qui reviennent.

Car maintenant que vous savez les identifier, vous pouvez les arrêter. Vous dites STOP et biiiim vous remplacez par les mantras que vous aurez choisis.

Mais si vous êtes comme mes élèves du genre perfectionnistes, et jamais satisfaits car vous êtes hyper stricte avec vous-même alors le prochain outil de développement personnel vous aidera beaucoup.

3 – Appliquer le : If …. Then = Si.. alors

Soyez souple et indulgent avec vous-même ! Alors oui OK, on ne se laisse pas abattre par des excuses à tout va comme vu juste avant, mais de l’autre côté attention à une routine de langue trop rigide.

Je vois souvent mes élèves se blâmer de ne pas avoir rempli leur to-do-list à 100%.

Préparez des alternatives avec l’outil “if…then” pour plus de flexibilité dans votre apprentissage.

Exemple : “SI” je suis fatigué.e “ALORS” je regarderai une série en anglais (pourtant c’était écrit “faire exercices sur mes Fiches Pédagogiques d’Anglais) à retrouver ici.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Quelle est la meilleure méthode pour apprendre une langue ?

D’un côté ça permet de s’autoriser à être plus souple avec soi-même et quand même faire de l’anglais dans sa journée.

Car si vous êtes toujours en résistance, à vous dire que ce n’est jamais assez, qu’il faut aller plus vite, plus loin, vous n’apprécierez pas le chemin et serez en lutte pendant tout votre apprentissage de la langue. Et sincérement ce n’est ni agréable; ni efficace d’apprendre en résistance. Et si cela vous a parlé, le prochain outil vous permettra également d’accepter vos progrès.

4- Regarder le verre à moitié plein

“Oui je parle avec un natif chaque semaine….mais j’ai encore tout ça à faire”

Gniiiiiiit !

Quand mes élèves me disent des phrases du genre, je dis STOOOP, attends t’es en train de me dire que tu as débloqué ton oral en un mois et ton attention est fixé devant, sur tout ce qu’il te reste à faire.

Regarder devant est très bien pour avancer, mais souviens-toi, ce que tu me disais il y a un mois “j’ai peur à l’oral, j’ai peur de parler avec quelqu’un en anglais” C’était une grosse étape et biiim parce que c’est débloqué, on oublie de se poser pour l’apprécier car on est déjà dans le futur.

C’est vraiment hyper important de s’arrêter une fois l’objectif intermédiaire atteint et l’apprécier. Ça permet de regonfler la confiance en soi pour la suite, en se disant “ah ouais c’est vrai, j’avais oublié”.

Regardez en arrière et mesurez le chemin parcouru pour vous rendre compte de tout ce que vous avez accompli, au lieu de vous focaliser sur tout ce qu’il reste à faire. On avance une marche après l’autre.

Et voici le dernier outil qu’on utilise chaque semaine avec les élèves du Marathon d’AnglaisⒸ pour justement prendre conscience de ses progrès pour toujours nourrir la confiance et continuer à apprendre sans abandonner.

5 – Écrire ses progrès chaque semaine

Comme vous êtes sans doute quelqu’un d’exigeant avec vous-même comme la plupart de mes élèves, vous ne prenez pas le temps de voir vos succès car ce n’est jamais assez bien. Il faut toujours plus, mieux …

Se poser et écrire chaque semaine vos avancées vous permettra d’être face à la réalité.

Car souvent on ne prend pas le temps d’observer et on a l’impression de n’avoir rien fait. Alors que conscientiser ces victoires vous permettra de maintenir votre motivation. Et si vous sentez que nous pouvons vous accompagner dans votre apprentissage pour aller plus loin, n’hésitez pas à nous écrire.

Apprendre une langue n’est pas qu’une affaire de grammaire, conjugaison, compréhension orale ou verbes irréguliers. C’est un véritable investissement sur soi, une vraie découverte de soi, de ses blocages internes. Apprendre une langue permet d’apprendre à se connaître, à reprendre confiance en soi grâce aux 5 outils de développement partagés dans cet article (parmi tant d’autres qu’on utilise dans nos programmes). Dites-moi en commentaire si vous avez déjà fait face à ces blocages et si vous vous retrouvez dans cet article.

CET ARTICLE VOUS A AIDÉ, PARTAGEZ-LE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email