Évaluer son Niveau de Langue

evaluer son niveau de langue

Vous vous demandez quel est votre niveau de langue en anglais ? en espagnol ? Ou même en allemand ou dans une autre langue ? Vous ne savez pas trop où vous situez ? Aujourd’hui, vous allez découvrir comment évaluer votre niveau de langue grâce au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). Késako ? Nous allons le voir tout de suite.

 

Les niveaux de langue du cadre européen

 

Le CECRL est une norme internationale qui permet de décrire vos compétences linguistiques, autrement dit : connaître votre niveau de langue. Ce cadre est le fruit de nombreuses années de recherches menées par des experts du Conseil de l’Europe. Attention c’est du sérieux.

Cette échelle d’évaluation est répartie en 6 niveaux : a1, a2, b1, b2, c1, c2. De débutant (élémentaire) à avancé (expérimenté). Les niveaux sont définis sur la base des 4 domaines de compétence : lire, écrire, écouter, parler.

Le cadre européen commun de référence, n’est pas seulement une référence en Europe dans l’apprentissage des langues, mais il est désormais utilisé dans de nombreux pays même hors Europe. Cela signifie que vous pourrez indiquer votre niveau en anglais sur votre CV selon ce cadre de référence.

Lisez la suite pour savoir comment vous auto-évaluer.

 

Niveau de langue débutant

Le niveau A correspond au niveau élémentaire ou débutant. Il se divise en 2 parties. Découvrez où vous vous situez maintenant.

A1 : Vous avez ce niveau si vous pouvez comprendre et utiliser des expressions du genre “j’ai faim”, “j’ai soif”.  Vous savez comment vous présenter et présenter quelqu’un. Si votre interlocuteur parle lentement alors vous êtes capable de communiquer avec lui. Il s’agit de conversations très simples.

A2 : Vous êtes capable de parler sur des sujets comme : des informations personnelles, familiales, votre environnement proche, votre travail, vos besoins.

Exemple : dans ce niveau vous savez utiliser la courtoisie : “bonjour, merci, svp”, dire qui vous êtes, parler de votre âge, de votre travail, vos loisirs, vous pouvez décrire votre ami, lui poser des questions simples, demander votre chemin. Vous pouvez vous exprimer oralement mais très lentement sur des sujets simples.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment passer au niveau supérieur ?

Niveau de langue intermédiaire ou courant

Le niveau B est le niveau que vous voulez atteindre si vous cherchez à parler couramment. Vous acquérez plus d’autonomie dans votre apprentissage. C’est l’indépendance ! Atteindre le niveau B, c’est comme avoir 18 ans, avoir son permis et prendre son appartement.

B1 : niveau intermédiaire. Dans ce niveau, vous pouvez vous débrouiller dans la plupart des situations en voyage, raconter un évènement, une expérience et expliquer un projet.

B2 :  niveau intermédiaire avancé. Là on commence à s’éclater, car on est à l’aise dans presque tous les sujets de la vie quotidienne, on sait s’exprimer clairement et émettre un avis. Le CECRL dit que vous pouvez comprendre le contenu de textes complexes et des discussions techniques. Vous êtes spontané dans une conversation avec un natif.

Le niveau B2 est le niveau minimum que je vise quand j’apprends une langue, car il permet de communiquer sans trop de difficultés.

 

Niveau de langue soutenu

Le niveau C entre dans la catégorie “expérimenté” ou le fameux “bilingue”. Vous pouvez utiliser la langue pour un usage professionnel. Plus besoin de réfléchir aux mots.

C1 avancé autonome : vous pouvez désormais comprendre des textes longs et des expressions implicites. Vous vous exprimez de manière spontanée sans chercher vos mots sur des sujets complexes.

C2  niveau maîtrise : expression et compréhension sans aucun effort. Vous savez transcrire de fines nuances à l’oral ou à l’écrit sur des sujets complexes.

Le CECRL en pdf à télécharger

source www.sciencespo-lille.eu/sites/default/files/cecrl.pdf

 

cecrl

Source : L’étudiant

Tester son niveau de langue

 

La plupart des examens de langue sont conçus sur la base du CECRL. Si vous voulez vraiment savoir dans quelle catégorie vous vous trouvez actuellement, vous pourrez tester votre niveau de langue en ligne.

Mais attention !

Avant de vous indiquer comment faire, je vous rappelle que votre niveau est défini sur les 4 compétences : lire, écrire, écouter, parler. Les tests en ligne proposés ne prennent pas en considération ces 4 domaines, notamment l’oral. Qui est le plus important dans la langue. Mais ils peuvent néanmoins vous donner une idée. Pour savoir exactement votre niveau alors il faudra passer le TOEIC, TOEFL en anglais, le DELE en espagnol, le CELPE en portugais, le DELF pour le français, ou encore le TORFL en russe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   + de 40 ressources pour apprendre l'allemand

Les tests gratuits en ligne :

Évaluer son niveau ici : gratuit et sans inscription

Faire un test ici : création d’un compte requis

Le test chez WEP

Testez votre niveau d’anglais, allemand, espagnol, français ou italien chez EF 

Testez plus de 8 langues chez Adomlingua 

 

Évaluer son niveau de langue sur un CV

 

Vous vous êtes sans doute déjà demandé quelle langue mettre sur votre CV ? Mais surtout quel niveau mettre ou ne pas mettre ? Je sais que vous avez envie de mettre toutes les langues que vous connaissez. Mais est-ce vraiment pertinent sur un CV ? Attention aux mauvaises surprises ! Les recruteurs aiment tester ce que vous affirmer sur votre CV, surtout votre niveau de langue.

Alors si vous indiquez anglais, espagnol, allemand parce que ça fait de la quantité, soyez prêt à parler dans ces langues avec votre recruteur. Si vous ne les maîtrisez pas oralement, vous prenez un gros risque d’être ridicule.

N’indiquez sur votre CV que les langues que vous êtes capables de parler. Personnellement, je n’indiquerais que les langues que je maîtrise au niveau B2. Donc les formules “notions”, “basique, “débutant”  “A2”  ou encore “bilingue” n’ont pas leur place sur votre CV. Bilingue car c’est flou, ça veut tout dire et rien dire.

Préférez vous référer au cadre européen de référence en indiquant par exemple : anglais niveau B2. Si votre recruteur ne sait pas de quoi il s’agit. Ça vous donnera l’occasion de lui apprendre quelque chose.

J’espère que vous y voyez un peu plus clair maintenant. À quel niveau pensez-vous être en ce moment ? Et quel niveau visez-vous ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 286
    Partages
Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Bonjour Lauriane,

    Je suis d’accord avec le fait de ne pas mettre toutes les langues que l’on a apprises un jour sur son CV. Ne péchez pas par exhaustivité dans le seul but d’en mettre plein les yeux au recruteur. Je sais que cela peut vous rassurer, mais ce n’est pas ce qui est le plus efficace ;).

    Ok ! Maintenant quelles langues mettre ? Et bien, celles pour lesquelles vous êtes capables de tenir une conversation. Parce que si le recruteur switch et que vous n’êtes pas en mesure de donner le change, vous ne marquerez pas de points ! Désolé !

    Après, concrètement, afin de faciliter la vie du recruteur, je partage le conseil de Lauriane. Mettez votre niveau de certification (B2, etc.). De cette manière le recruteur aura un moyen de se faire une idée objective de votre niveau. En effet, deux candidats peuvent inscrire “fluent” sur le CV, pourtant l’un peut être A1 et l’autre C2. Soyez donc factuel et non subjectif.

    Et puis, comme le dit Lauriane, si le recruteur ne sait pas ce que c’est, cela vous donne un super prétexte pour lui apprendre quelque chose. Il sera content :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *