2 astuces pour ne plus avoir la flemme d’apprendre une langue

flemme-apprendre-langue

La nouvelle année débarque à grand pas. Vous avez décidé d’apprendre une langue étrangère comme la plupart des gens. Mais comme chaque année, la durée de vie de cette résolution, est plus courte que le passage du bus. Une fois l’enthousiasme évanouit, vous rencontrez votre grande amie la flemme.

Vous avez pourtant très envie d’apprendre une langue.  Mais c’est toujours la même histoire. À remettre à plus tard, à essayer, à arrêter, à reprendre. Puis bam l’année suivante est déjà de retour.

Vous vous demandez sans doute comment faire pour passer à l’action. Nous allons voir dans un instant 2 astuces pour ne plus avoir la flemme d’apprendre une langue. Mais surtout pour être plus malin que votre cerveau.

Comment passer à l’action ?

 

5 secondes pour agir

 

Cela va seulement prendre 5 secondes. Croyez-moi, c’est la science qui le dit.

Saviez-vous que si votre cerveau se mettait en mode hésitation, vous êtes presque sûr de ne pas passer à l’action.

Vous êtes au régime. Vous voyez cet éclair au chocolat, luisant et humant. Huuuum, votre dessert favori. Mais vous devez résister. Mais en le regardant, vous hésitez. Puis…vous craquez.

Pourquoi, selon vous, avez-vous craqué ? D’après les études neuropsychologiques, ce sont les 5 secondes d’hésitation qui vous ont joué ce tour. Mel Robins, qui a étudié le phénomène pendant 5 ans nous fait découvrir dans son livre, the 5 second rule, comment réagit le cerveau face à ce temps d’hésitation.

Pourquoi moins de 5 secondes ?

C’est le temps nécessaire avant que le cerveau commence à mettre en place un plan d’actions contradictoire. C’est là où vont sortir toutes les fausses excuses. Du type, “je suis trop vieux, j’ai échoué à l’école donc je suis nulle, j’ai une mauvaise mémoire..”  Si vous voulez élargir votre rayon, vous pouvez consulter cet article. Je suis sûr que vous avez déjà utilisé la 10ème.

Ce court moment d’hésitation vous pousse à ne pas passer à l’action. C’est un mode de fonctionnement très efficace du cerveau dès lors qu’il y a des changements. Il vous protège contre les risques et vous donne toutes les bonnes raisons de ne pas vous lancer. Il assimile la modification des habitudes comme un risque et vous dit que c’est compliqué.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   5 livres débutants en espagnol (pdf gratuit)

C’est pourquoi, il faut exploiter ce moment de 5 secondes pour s’engouffrer dans la brèche. Et en profiter pour agir. Après, il sera trop tard.

Arrêtez de vous demander si vous aller étudier votre anglais, faites-le ! Si vous hésitez entre votre appli’ préféré (3 applis pour apprendre l’anglais)  et regarder la TV, votre cerveau ira vers le plus simple. Bonjour mon amie la Flemme. Vous n’agirez pas.

C’est donc ça !

Oui oui, vous avez bien compris. On vient de débusquer la cachette de la Flemme. Elle se cache dans ce laps des 5 secondes. Si vous voulez la supprimer de votre vie, vous devez arrêter d’hésiter.

“Mouais bon, tu es bien gentille” me balance JP assis au fond à côté du radiateur, “mais comment on fait pour arrêter d’hésiter ?”

Sorry, je ne connais pas encore de patch contre l’hésitation. Mais je connais le hack suivant.

 

Arrêtons d’hésiter avec la visualisation

 

On va maintenant parler d’une astuce que les sportifs de haut niveau utilisent dans leur préparation mentale. Ce n’est pas pour rien que c’est le Marathon des Langues ici.

Les athlètes utilisent la visualisation pour améliorer leurs performances. Mais nous, nous sommes des sportifs des langues alors on va l’utiliser d’une manière légèrement différente.

La visualisation va nous aider à arrêter de tergiverser pendant ces 5 secondes. On ne va plus hésiter, mais on va agir. On va prendre notre bouquin Assimil et bosser. Même pas eu le temps de se demander si on préférerait pas squatter le canap’.

Il s’agit donc de visualiser l’action que l’on veut accomplir.

Vous vous asseyez jambes croisées, faites le son “mmmmmmmmmmmmmmmmmm” pendant 45 minutes puis.. non je déconne. Je ne suis pas experte en visualisation, mais je vous conseille de lire cet article pour en savoir plus à ce sujet.  ou ici.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Apprendre une langue avec la méthode GTD

Pour faire simple, on ferme les yeux pendant quelques secondes/minutes pour imaginer la situation. Cette simple action, d’après les experts de Miami nous permet de faire les 3/4 du chemin. Visualiser = c’est faire.

C’est une manière de tromper son cerveau. Vous avez mis cette image mentale (vous êtes en train de griffonner votre vocabulaire dans votre carnet) dans votre tête, et votre cerveau l’assimile. Il accepte donc cette action.  Et, vous êtes plus susceptible de la réaliser.

Il s’agit plus d’une attitude à adopter qu’un talent. On va simplement faire le choix d’agir. On va le décider en avance.

 

J’ai testé pour vous :

 

J’ai personnellement mis à profit ces 2 règles dans mon apprentissage des langues, mais aussi dans la course à pied.

Quand je rentre du boulot, qu’il pleut et que je suis fatiguée, si je me pose la question : “je vais courir ce soir ou pas ? Vous pouvez être sûr que les baskets resteront au placard.

Mais, si par exemple je me suis dis :“cette semaine, je fais 3 entraînements, lundi/mercredi/vendredi” j’imagine la situation. Le jour même de l’entraînement, je renouvelle l’affirmation et la visualisation. “Ce soir j’y vais”. De cette manière, j’ai de grandes chances de me bouger les fesses.

Je rentre du boulot. Je ne me pose pas de questions, j’enfile mes baskets et c’est parti ! Success story, yihou !

Pour les langues, vous allez me dire comment on fait ? C’est le même schéma, le dimanche je me dis “cette semaine je bosse lundi/mardi/mercredi/jeudi/vendredi avec telles applis. Mardi/jeudi j’utilise Assimil. Et dimanche, je parle une heure en skype avec mon tuteur, Benedickt. Je le décide dès maintenant, je le visualise. Et j’applique le jour même sans me poser la question.

 

Et vous, c’est quoi votre astuce contre la flemme ? Vous pouvez partager votre expérience dans les commentaires juste en dessous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 287
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Salut Lauriane,

    Top, ces astuces contre la flemme !

    Perso, j’utilise un daily planner papier et, chaque soir, je programme ma journée du lendemain avec 3 objectifs prioritaires à réaliser impérativement. Pas d’excuses, ils sont à faire.

    C’est ce qui me permet d’avancer chaque jour un peu plus et, à l’heure du bilan de cette année 2017 qui se termine, de voir tout le chemin parcouru !

    Merci pour cet article,

    Julien

    • Hello Julien,

      Merci pour l’astuce qui vient bien compléter cet article. C’est vrai que programmer la veille permet de préparer son cerveau à l’action. Et le lendemain, bam ! On sait ce qu’on doit faire sans se poser de questions.
      Lauriane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *