3 habitudes qui ont changé ma vie avec les langues

habitudes-langues

Cet article participe à un carnaval d’articles inter-blogueurs ayant pour thème : “Les 3 habitudes qui ont transformé ma vie ?” organisé par Guillaume Blondel du blog S’épanouir au quotidien. En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez découvrir d’autres articles répondant au thème les 3 habitudes qui ont transformé ma vie.

Je vais vous faire une confidence.

C’est en lisant des blogs comme celui de Guillaume que ma vie a vraiment changée. Et pas seulement dans les langues. Je vais vous dire dans un instant ce qui a vraiment changé.

Et, c’est pour cette raison que j’ai décidé de participer à ce carnaval d’articles. Je voulais profiter de cette occasion pour vous faire découvrir le blog de Guillaume, c’est frais et vraiment inspirant. Il vous fera sortir de votre canap’ pour déplacer des montagnes.

Encore aujourd’hui j’en ai besoin. Quand j’apprends l’allemand et que je rencontre un plateau. Je vais chercher un peu de motivation chez lui.

Vous découvrirez aussi les 3 habitudes qui ont changé la vie d’autres blogueurs, vous serez bien sûr libre de vous en inspirer.

Les habitudes dont je vais vous faire part maintenant ont véritablement influencé ma vie de manière positive. Elles ont aussi boosté mon apprentissage des langues. Car un meilleur équilibre de vie favorise l’apprentissage et la motivation qu’on met dedans.

#Habitude 1 : me lever plus tôt

C’est l’histoire de ma vie..

Je vais vous raconter un peu ma vie ici. Attention allongez-vous sur le divan, session révélations.

J’étais alors au tournant de ma vie. La sortie de la fac avec pleins d’espérances et l’entrée dans la vie active. Enthousiasme et peur mêlés. Les sentiments sont étranges.

Cette période de la vie, c’est comme retrouver ses boutons d’acné, mais à 25 ans/30 ans.

L’école nous “prépare” à une vie “grandiose” mais c’est plutôt la désillusion totale.

Fin des voyages, (hey oui après 7 ans de voyage à moyen et long terme), stress, manque de temps, devoir se surpasser pour un patron, dépasser la concurrence sur le marché du travail,  s’endormir à 21h30 le vendredi de fatigue, mais surtout beaucoup moins de temps pour ses passions …. poing poing poing.

Il est où le temps de nos 20 ans ? Tristesse.

Bref, la vie d’étudiant ne dure pas éternellement, il fallait rebondir. Se recentrer sur ses passions pour sauver les meubles. Ne pas abandonner mes objectifs : apprendre plus de langues.

Mais voilà le temps manquait.

La découverte

Nous n’avons que 24h dans une journée. Pas d’extension possible.

Lors d’un voyage entre deux contrats de travail, hey oui, il fallait bien que je remette le couvert. J’ai découvert le livre d’Hal Elrod, sur le Miracle Morning.

Le concept est très simple, mais il a opéré des changements profonds dans la vie de beaucoup de personnes. Il suffit de lire les témoignages.

L’idée est de se lever plus tôt le matin, et accomplir des objectifs personnels avant sa journée de travail. Ainsi, on débute sa journée plus sereinement, car on a déjà rayé une ligne sur sa to-do list.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Kit de survie Anglais [2/2]

Vous pensez bien que j’ai utilisé ça pour m’améliorer dans les langues. J’apprenais le portugais quand j’ai testé ça.

Et ça m’a vraiment permis d’être régulière dans mon apprentissage, aucune excuse. Le boulot était fait chaque jour.

Ce qui est la clé du succès quand on apprend une langue.

Pas besoin de se lever à 3h du mat’, 30 minutes peuvent suffire.

Perso, j’ai poussé un peu plus. En mettant mon réveil à 5h30 soit 1h à 2h plus tôt que d’habitude pour accomplir plus. Je vous dis quoi tout de suite.

🙂 Oui je sais je n’en ai jamais assez.

#Habitude 2 : faire du yoga et de la méditation

Zen attitude

J’ai profité de ce nouveau créneau temps, pour intégrer à ma routine matinale le yoga puis plus tard la méditation. Quel rapport avec l’apprentissage des langues ? On voit ça tout de suite.

Je ne pensais pas dire ça un jour.

De nature plutôt explosive. Me défouler en boxe, YES ! Mais faire le son huuuuuuummm assise sans bouger, pfffff. Mais ça, c’était avant.

À l’époque où j’étais hyper stressée, tête dans le guidon dans mes études, lunatique et pas forcément très agréable dans mes relations humaines.

J’étais bouffée par le stress.

Je me souviens, une amie m’a révélée après quelques années que je lui faisais “pitié”, qu’elle souffrait pour moi. Elle ne comprenait pas pourquoi je me mettais dans cet état.

Après introspection, je me suis rendu compte que j’avais tellement peur de l’échec,  j’avais tellement la rage de réussir que je mettais la barre trop haute. Hyper exigeante avec moi-même,  hyper focus dans ce que je faisais.

Mais j’étais aveuglée, car je ne voyais rien d’autres. Et me bouffait le moral. Le pire, c’est que j’étais rentrée dans un cercle vicieux.

Vous savez que le stress est le pire mal pour votre santé, physique et mental. Il a des impacts vraiment destructeurs.

Quel rapport entre le yoga et les langues ?

Le stress agit sur la mémoire. Je vous ai déjà dit que je galérais à apprendre mon vocabulaire d’allemand au lycée ?

À la fac, je révisais, je révisais, je révisais non stop, je ne perdais pas une minute pour bosser. Mais mon problème est qu’à cause du stress, je n’apprenais pas bien, je n’étais pas vraiment concentrée, mon apprentissage n’était pas de qualité.

Je n’arrivais pas à me concentrer tellement j’étais stressée.

Quand j’ai commencé à pratiquer la zen attitude avec le yoga et la méditation, j’ai appris à gérer mon stress et me concentrer à 100% sur l’activité présente.

Maintenant, quand j’apprends du vocabulaire en allemand par exemple, mon apprentissage est beaucoup plus qualitatif et je n’ai pas besoin de réviser une même chose des millions de fois.

Ma mémoire est libérée d’un poids et retient mieux. Je vous donne 3 astuces ici pour améliorer votre mémoire.

La 3ème habitude m’a fait découvrir l’envers du décor.

#Habitude 3 : parler aux gens

Lâchez-moi !

Vous connaissez cet ado qui reste dans sa chambre, parce qu’il a juste envie qu’on lui foute la paix ? C’était moi. J’aimais être seule dans ma chambre et ne parler à personne.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment parler une langue en moins d'une semaine ?

Vous allez me dire que c’est contradictoire. Ne parler à personne alors que je voulais parler anglais. Hum, y’a comme un problème dans le tuyau.

Je rêvais de voyager. Voyager sans rencontrer personne, ça allait être compliqué ma grande.

J’avais peur d’aller vers les autres.

Mais quand j’ai commencé à voyager, à 18 ans, bam c’était parti, et bien j’étais bien obligé de parler aux autres.

Imaginez, ce n’était déjà pas évident pour moi dans ma langue natale alors dans une langue qu’on ne maîtrise qu’à moitié ou pas du tout.

Et bien, il a fallu se mettre un coup de pied au cul. Je n’allais quand même pas dormir dans la rue. Les autres peuvent nous aider. Et sont contents de le faire.

Parlez-moi !

Alors je me suis mise à parler aux autres. Révélations. J’ai découvert que les gens étaient intéressants.

Peut-être un peu arrogante au passage à l’époque, je n’avais pas envisagé que les autres avaient de quoi m’apporter.

Je me souviens de ce jour. Ce jour où ça été la révélation. Soirée Erasmus, tu parles en espagnol (du moins tu essaies dans un espagnol moyen un verre à la main) avec un Italien, un Suisse, une Suédoise, puis un Allemand dans une seule soirée. Mais surtout, tu écoutes.

Et wooooow, c’était tellement enrichissant de découvrir ces personnes. Connaître leur parcours, les raisons qui les motivaient dans la vie, leurs objectifs, leurs points de vue.

D’ailleurs, c’est ce que je retiens de mes voyages. Ce sont les belles rencontres qui font un beau voyage.

Vous pouvez partir seul dans le plus beau pays du monde, ce voyage ne sera pas aussi beau que si vous aviez rencontré de belles personnes.

C’est ainsi que je me suis ouverte au monde, mais surtout aux gens. De nature introvertie, je vais maintenant plus facilement vers les autres.

Le voyage a été une sorte de curation pour moi.  Et quand on apprend une langue, on est obligé, du moins c’est mieux d’aller vers ses pairs.

On découvre de supers mindsets 🙂

Le mot de la fin :

Je n’ai pas l’habitude de me dévoiler autant dans mes articles, j’essaie de vous donner un maximum de valeur pour avancer dans les langues, mais c’était pour la bonne cause. Je voulais aussi en profiter pour vous montrer qu’il faut parfois savoir prendre de la hauteur. Et, que des actions qui paraissent éloignées d’un sujet peuvent finalement être étroitement corrélées. Comme le yoga avec les langues. Et vous, c’est quoi les 3 habitudes qui ont changé votre vie ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 140
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *