Apprendre une langue avec la méthode GTD

apprendre-langue-methode-gtd

Vous vous êtes déjà dit que vous n’aviez pas le temps ? Vous courez partout ? Les enfants, les repas, le boulot, tout ça tout ça. Difficile d’entreprendre un nouveau projet dans ce contexte. Ce nouveau projet, c’est apprendre une langue. Mais vous vous demandez comment faire ? A quel moment vais-je enfin pouvoir réaliser mon rêve ? Parler une langue ? J’ai quelque chose pour vous.

Une méthode hypra efficace pour être sûr d’accomplir tout ce que vous voulez. Je l’applique depuis presque une année. Et, je peux vous dire que je n’ai jamais été aussi productive de ma vie. Donc, pour caser une langue étrangère dans votre quotidien, cette méthode pourrait bien vous aider. Elle s’appelle la méthode “Getting Things Done” de David Allen. Découvrons maintenant comment apprendre une langue avec la méthode GTD

 

La méthode GTD

 

La méthode GTDGetting Things Done– (“que les choses soient accomplies” -en traduction littérale) a été présentée par David Allen. Il l’expose dans son best-seller international du même nom. En version française “S’organiser pour réussir”. Cette méthode répond à ceux qui ont des difficultés pour tout gérer. Ceux, qui se sentent débordés par le tas de choses à faire. En gros, il s’adresse à nous tous. Avec nos vies de dingue.

Il s’agit de se concentrer sur ce qui a de la valeur. Se concentrer sur le moment présent. Pour être focus sur la tâche. Et, la réaliser plus rapidement. Plus efficacement. L’objectif est d’être en état de flow.

Pas le flow de spotify, hein^^

Pour résumé en une phrase, c’est être focalisé sur une chose pour être véritablement productif.

Nous sommes toujours en polyvalence. Le multi-tâche – vous savez quand vous écrivez un sms et que vous “écoutez” votre copine…

“Oui oui, vas’y je sais faire 2 choses à la fois.”

Non non ! Vous pourrez lui répondre que cela n’est pas possible. Le cerveau n’est pas conçu pour cela. C’est même contre-productif. Le multi-tâche fait perdre du temps. 2 fois plus de temps, pour 2 fois moins de résultats.

Quel gâchis, n’est-ce pas ?

Le cerveau enchaîne les actions les unes après les autres. Il ne peut les réaliser en même temps, ce qui explique le temps doublé.

Alors si vous bossez votre espagnol, vous bossez votre espagnol.  🙂

 

apprendre-langue-methode-gtd

 

L’esprit est fait pour avoir des idées, pas pour les retenir.

Depuis que j’ai mis en place cette méthode, je suis beaucoup moins stressée et plus créative alors que mon rythme de vie s’accélère. J’ai même ajouté la miracle morning (dont je vous parlerai dans un autre article 😉 ). Laura en parle très bien.

Si le sujet vous intéresse et que vous voulez pratiquer votre anglais, on est là pour ça quand même oh. Vous pouvez consulter le site de David Allen ici. Il y a même des podcasts, vous pourrez en profiter pour travailler votre compréhension orale. Non seulement, vous serez plus efficace, mais en plus vous améliorerez votre anglais. Double bénéfice, c’est cadeau 🙂 Pour consulter le site en français, c’est ici.

Cette méthode vous aidera donc à vous organiser efficacement afin d’accomplir toutes les tâches et objectifs de la journée. Pour s’épanouir au quotidien dans son business, sa vie pro’, sa vie de maman, papa…

 

Appliquer la méthode GTD en 5 étapes

 

L’idée principale est de libérer son esprit.  On pense toujours à plusieurs choses en même temps. Ce qui alourdit nos pensées et provoque du stress. La première chose à faire est d’alléger tout ça pour mieux se concentrer.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   [DEFI RUSSE 365] : parler russe 1er jour

Car les “ah je dois acheter du lait”, ‘ je dois appeler Marie-Josette” ‘ah je dois bosser mon anglais” ces pensées constantes et régulières sont pesantes.  Et,  on connaît le scénario, en revenant des courses : “oh m…. j’ai oublié le lait” et le soir en se couchant “ je n’ai pas bossé mon anglais”.

Ces pensées sont naturelles, mais saviez-vous que le cerveau n’était pas fait pour se souvenir de ce genre de choses ? Ces choses sont inutiles et alourdissent notre esprit.

Notre mémoire n’est pas une aire de stockage.

C’est comme votre ordinateur. Quand il est trop rempli, il surchauffe. Vous avez déjà entendu le ventilo faire autant de bruit qu’un décollage d’hélico ? Idem pour nous. Trop d’infos et on pète une durite.

Comment faire pour s’en débarrasser ?

Collecter

On va faire une liste. Écrivez tout ce qui se passe dans votre esprit. Sur une feuille (oui je sais old fashioned, j’aime bien encore le papier moi eeeeuuuh) écrivez tout. Sans censure. Les coups de téléphone à donner, votre projet à 5 ans, votre ambition pro, acheter des ampoules, dire à papa pour le cadeau…

Clarifier

On va cibler les choses inscrites sur la liste. Déléguez un maximum = les enfants peuvent contribuer un peu au ménage, le mari peut aider pour les courses, le chien range sa niche. Chacun sa place.

Les tâches qui prennent moins de 2 minutes, on les réalise tout de suite. E, on élimine ce qui n’est pas nécessaire.

Organiser

La 3ème étape est de trier tout ça

On reprend les tâches de la liste initiale pour les répartir sur d’autres listes. Il faut répartir les choses par thématique. Par exemple : projet long terme sur une liste, tâches à faire sur une autre, pro sur une liste, les envies sur une autre liste. On va encore pousser. Il faut maintenant faire le tri dans ces listes. Ou plutôt, prioriser. Les actions prioritaires en premier.

TADAM !

Vous avez évacué tout ce qui bouillonnait dans votre esprit.

Review

Il faudra relire les listes de temps en temps pour ne pas oublier de faire certaines choses. Mais, votre cerveau est maintenant libéré pour être plus créatif et concentré. Et, quand vous bosserez votre anglais, vous capterez beaucoup plus vite. Votre mémoire sera d’enfer.

Action

Ces listes vous ont permis d’extraire un plan d’actions. Maintenant, il faut agir.

Résumé des 5 étapes :

1- Collecter toutes les tâches sur une liste

2-Clarifier : définir les priorités, déléguer

3- Organiser : par catégorie en plusieurs listes

4- Review: revoir les listes régulièrement

5-ACTION : mon étape préférée 🙂 on agit

Pour aller plus loin : il existe des coachs en méthode GTD, et ce, même en France. D’ailleurs, vous pouvez écouter cette interview hyper intéressante de Romain Bisseret (le coach spécialisé en GTD) et François Trésorier. Qui explique en détail la méthode GTD.

 

Apprendre une langue avec la méthode GTD

 

Pour apprendre une langue, je vous dis souvent qu’il est nécessaire d’être organisé. D’ établir votre plan d’actions pour atteindre votre objectif : parler une langue.

Comment faire ? En appliquant la méthode GTD, pardi 🙂 (expression des années 60′ hihi)

En effet, votre plan d’actions se dessine tout seul en suivant les conseils de cette méthode. Je vous laisse créer votre liste de collecte. Celle où vous écrirez toutes les actions à faire pour parler une langue.

Elle sera différente de la mienne suivant votre objectif final. Voici néanmoins, quelques étapes que je vous conseille vivement. Ensuite je vous laisse faire votre popotte.  Si vous seriez intéressé de recevoir la mienne, dites-le moi simplement dans les commentaires 🙂

Liste des objectifs

Sur une liste : il faut définir vos objectifs : final, mensuel, hebdo et quotidien. Votre objectif final permet de vous booster en cas de mou. Vous le relisez de temps en temps pour ne pas abandonner. Vos objectifs à court terme : mensuel, hebdo, et quotidien permettent de savoir quelles actions vous avez besoin de mettre en place.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Quelle langue apprendre ?

Par exemple : si dans un mois vous voulez être prêt à engager une conversation dans la langue => vous savez que toutes les actions du mois seront relatives à cet objectif. Vous vous préparerez à oser parler. À préparer votre plan d’actions. L’écrire vous libère l’esprit et vous engage envers vous-même. OK, ça c’était la liste des objectifs.

Liste des ressources

Faire une liste de toutes les ressources existantes. Il en existe beaucoup. Des fois, on ne sait plus où donner de la tête. Par exemple : Mosalingua, Mondly, Babbel, ABA english, Duolingo, Assimil… vous n’allez pas toutes les utiliser. Du moins pas tout de suite. Je vous suggère de les sélectionner. Vous en choisissez 3 par exemple. Mais le jour, où vous vous lassez, vous pouvez revenir à cette liste et en choisir 3 autres en remplacement. Quand on apprend une langue, il y a beaucoup de choses à maîtriser.

Liste des compétences

L’oral, la compréhension orale et écrite, l’écriture.. il y a plusieurs actions à mener. L’erreur est de négliger une d’entre elles. Je dirais à tout hasard que l’oral est souvent remis au lendemain. On se retrouve à ne pas savoir parler. Pour éviter cela, il faut commencer dès le début.

Prioriser

Une fois que vous avez pleins de listes, il faut prioriser : cibler les actions prioritaires en premier et lister les actions à réaliser. Le fait de minuter = permet de se focaliser. D’ailleurs, placez les actions qui font peur en premier permet d’avancer plus rapidement.

Une fois tout cela prêt, il faut agir 🙂

Action

Il faut faire l’action en pleine conscience : 15 min ; no interruption, pas de téléphone, bébé en silencieux, pas de notification = concentration maximum = au top pour la mémorisation.

Vous allez certainement me dire que la planification prend du temps. C’est vrai ! Mais je ne vois pas cela comme une dépense en temps mais plutôt un investissement. Car vous gagnerez votre temps sur le long terme.

Vous atteindrez votre objectif en 2 fois moins de temps. Vous n’aimez pas la planification et je vous comprends. Mais, pas de planification : pas de résultat. L’organisation est un levier de résultat. Mon conjoint déteste planifier en avance. Il veut parler anglais depuis…euh 3, 4, 5 ans ?

Il refuse de planifier. Résultat ? Il ne parle pas anglais. Et, est frustré à chaque voyage.

C’est ballot, quand sa nana parle plusieurs langues.. hihi

 

Bonus

Pour aller encore plus loin, je lis souvent que cette méthode est difficile à mettre en application. Je vais vous dire pourquoi : c’est une nouvelle habitude.

Mettre en place une nouvelle habitude n’est pas intuitif, il faut un temps d’adaptation pour que le cerveau assimile. Au moins 30 jours pour qu’elle fasse partie de votre vie. Et, plusieurs mois que ça devienne automatique.

Le livre de Charles Duhigg : Le pouvoir des habitudes, creuse en détail le sujet. C’est une mine d’or à lire.

N’hésitez à commenter cet article si vous ne connaissiez pas cette méthode. Êtes-vous prêt à devenir hyper productif ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 172
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *