Nul en anglais à l’école

 

nul-anglais-ecole

 

C’est le 16ème jour du défi 30 jours = 30 astuces langue. Cliquez ici pour en savoir plus. Vous aimeriez bien apprendre l’anglais ? Ou une autre langue ? Mais vous étiez nul à l’école ? Et, vous pensez que ce n’est pas pour vous. Moi aussi, j’étais nulle en anglais à l’école. Mais ça ne m’a pas empêché d’apprendre d’autres langues.

 

J’étais, donc je suis

 

Il y a plusieurs dizaines d’années, vous étiez encore sur les bancs de l’école. Quand on évoque les cours d’anglais, c’est un malheureux souvenir.

Vous aviez de mauvaises notes. C’était la corvée d’apprendre ces verbes irréguliers. Speak, spoke, spoken, bring brought, brought, go, went, gone… et j’en passe.

Évitons de remuer le couteau dans la plaie.

Aujourd’hui, vous doutez.

Vous voulez vous y remettre. Vous voulez apprendre l’anglais.

Mais ce passage à l’école vous laisse un goût amer. Comme un croc dans un citron pourri.

Et, vous hésitez à reprendre l’anglais. Vous avez peur de l’échec.

Vous pensez que ce n’est pas pour vous.

Vous savez quoi ? Moi aussi j’étais nulle. Complétement nulle. Ramener des 6/20 à la maison, c’était une habitude.

Et pourtant, j’en ai bouffé des mercredis après-midi à écrire mes mots de vocabulaire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 3 piliers de la réussite quand on apprend une langue

Puis tout a changé…

 

Je veux, donc je peux

 

J’étais nulle, d’accord. Mais je possédais quelque chose de plus fort que la nullité.

La volonté !

Je voulais parler anglais. Je voulais parler espagnol. Je voulais parler allemand. Je voulais parler portugais.

C’est chose faite !

J’ai activé mon mode volonté et mis en place tous les moyens possibles pour être capable de parler ces langues.

Ma nullité à l’école ne m’a pas empêché d’apprendre ces langues. Elle a même été un levier.

Car je me suis battu. J’avais décidé d’être plus forte.

Ça m’a mis un coup de pied au cul.

Ce que je veux vous dire, c’est qu’apprendre une langue n’est pas une question de capacité. Mais, une question d’organisation et de persévérance.

L’école n’utilise peut-être pas les meilleures méthodes d’enseignement pour les langues malheureusement. Mais oubliez cela. Pour reprendre les termes de Darren Harden (vous aurez compris que j’adore les écrits de cet auteur hihi) dans L’effet Cumulé, prenez 100% des responsabilités.

 

Dites-vous que si vous ne parlez pas anglais aujourd’hui, c’est parce que vous n’avez pas fait le nécessaire. Vous n’avez ainsi personne à accuser. Comme on a souvent l’habitude de le faire en France.

C’est la faute de l’école, du gouvernement, du feux qui est passé au rouge, de mon conjoint… Arrêtons ces fausses excuses et prenons nos responsabilités.

Quand vous aurez activé votre mode “action”, vous pourrez dire “aujourd’hui je parle anglais car j’ai pris 100% de la responsabilité. J’ai mis en œuvre tous les moyens nécessaires”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment passer au niveau supérieur ?

Être responsable ne signifie pas, être seul. Vous pouvez vous faire aider bien sûr : ) en suivant une méthode, en ayant un mentor.

 

Alors, prêt à vous lancer et parler anglais ? Je suis impatiente de voir votre motivation dans les commentaires. Et, n’oubliez pas de vous abonner à ma chaîne YouTube pour ne rien rater des prochains conseils.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 253
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *