7 conseils pour être discipliné

Comment développer sa discipline pour parler anglais facilement sans abandonner ?

« Je n’ai pas le temps », « c’est trop dur d’apprendre à mon âge », « les langues ce n’est pas pour moi » … Les justifications qu’on se donne après avoir abandonné l’apprentissage de l’anglais sont nombreuses et diversifiées. Pourtant, je sais que vous avez en vous la force d’atteindre votre objectif de parler anglais facilement sans abandonner. Voici des conseils qui reconstruiront solidement votre motivation à garder le cap pour ne jamais abandonner en anglais. Vous gravirez alors les marches du succès les unes après les autres sans jamais retomber au point de départ : vous serez tellement fier de votre discipline !


Cliquez sur play pour regarder la vidéo ou écouter le podcast.

LA question à se poser si vous abandonnez fréquemment votre apprentissage : quelle méthodologie utilisez-vous ?

Si vous vous sentez coincé dans votre apprentissage, que cela ne rentre pas, arrêtez-vous un instant. Comment apprenez-vous l’anglais en ce moment ? Faites le point sur votre méthode : est-elle définie ou ressentez-vous que vous avancez à l’aveugle ? Est-ce que vous prenez du plaisir à apprendre ? Pouvez-vous quantifier vos progrès depuis le début de votre apprentissage ?

 

Si vous avez répondu « non » à une ou plusieurs de ces questions, c’est qu’il est temps de changer votre méthodologie. Si vous abandonnez régulièrement votre objectif pour réessayer plus tard, c’est que quelque chose vous manque. Et c’est OK ! À l’école, on nous gave de connaissances sans nous donner les clefs pour vouloir les utiliser. Nous n’avons pas vraiment d’espace pour apprendre de manière ludique et autonome. C’est donc normal d’essayer de reproduire ce schéma lorsqu’on veut apprendre une langue en autodidacte.

 

Heureusement, vous êtes tombé au bon endroit : en plus de vous proposer une formation anti-scolaire pour ne jamais abandonner en anglais, le Marathon des Langues vous offre des conseils gratuits et une formation d’anglais à la méthodologie révolutionnaire ! À vous de mettre le pied à l’étrier, vous verrez que l’autodiscipline est plus facile quand on fait ce qu’on aime.

 

Conseil n°1 pour parler anglais rapidement et sans douleur : aimez ce que vous faites !

Quand on est obligé de faire quelque chose, le premier prétexte est idéal tout laisser tomber. Si vous avez abandonné votre apprentissage de l’anglais une ou plusieurs fois, c’est certainement parce quelque chose dans cette démarche vous demandait une certaine résistance. Du coup, vous avez peu à peu arrêté en vous disant : « Je m’y mettrai vraiment demain » … Et cela dure depuis 6 mois !

 

Vous savez quoi ? Ce n’est pas graaaaaave ! Et c’est même plutôt logique. Si vous vous forcez à faire quelque chose qui ne vous apporte ni épanouissement ni résultat, c’est bien normal d’abandonner en anglais et d’abréger les souffrances. Enfin, vous êtes, j’imagine, toujours en souffrance, car en plus de la confiance en vous que vous avez perdue, la culpabilité, elle, s’installe souvent insidieusement.

 

La solution ? Aimez ce que vous faites ! Apprendre l’anglais sans souffrance, c’est regarder des séries en VO avec les sous-titres en anglais, c’est étudier le vocabulaire anglais dans un domaine qui vous passionne, c’est trouver un partenaire de langue qui a les mêmes passions que vous. Entretenir sa motivation dans son apprentissage de l’anglais, c’est d’abord aimer les missions qu’on se donne. Je ne dis pas que vous ne devrez jamais passer par d’autres aspects de la langue qui vous sembleront moins intéressants, mais à ce moment- là, vous aurez engagé la discipline nécessaire pour que votre cerveau se dise « ce serait dommage de laisser tomber après tout ce beau chemin parcouru : continuons ! ».

 

Conseil n°2 : soyez clair sur vos objectifs d’apprentissage pour parler une langue étrangère rapidement et ne jamais abandonner en anglais

Imaginez la situation suivante : vous entrez dans un taxi. Le chauffeur vous demande « Où est-ce que je vous emmène ? » et vous répondez « Oh, je ne sais pas trop… Où vous voulez ! ». Vous voyez la tête ahurie de votre conducteur ? C’est la même chose pour TOUS les objectifs que vous avez dans la vie, y compris celui de parler anglais rapidement. Pour garder une discipline d’acier, fixez-vous un but réalisable, avec un plan d’attaque.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Améliorer son anglais oral : 4 étapes pour parler sans peur ni prise de tête

 

Pour vous aider à parvenir à vos fins, je vous conseille de définir un objectif SMART, c’est-à-dire :

 

-Spécifique : définissez votre projet clairement, de manière simple, précise, sans aucune ambiguïté

-Mesurable : planifiez la date de fin, de manière réaliste, et mesurez de manière concrète cet objectif. Il faut également qu’il soit facilement « découpable » en étapes pour que vous puissiez mesurer son avancement.

-Approprié/Ambitieux : votre but doit être assez facile pour être réalisable sans vous décourager, mais être assez ambitieux pour vous donner le goût du défi et vous MOTIVER.

-Réaliste : Ne confondez pas « je veux être capable » et « je peux être capable ». Vous devez disposer des moyens de réaliser cet objectif.

-limité dans le Temps : date-limite non-négociable, pensez à baliser le chemin d’étapes pour savoir où vous en êtes et où vous allez.

 

Mon astuce ? Investissez dans un tableau blanc et des marqueurs effaçables pour y coucher votre plan et votre objectif. C’est motivant et cela vous permettra de gérer votre temps sur ce projet.

 

Comment ne pas abandonner quand on apprend une langue

 

Conseil n°3 : pour rester discipliné en anglais, sachez POURQUOI vous voulez apprendre cette langue

 

Attention, je parle de la vraie raison, celle qui est souvent cachée par une autre raison plus concrète et à plus court terme. L’humain est fait pour penser plus facilement à demain qu’à dans dix ans. Vous pensez que vous voulez apprendre l’anglais rapidement parce que vous avez un voyage à l’étranger dans trois mois ? Comme on dit outre-manche, think again !

 

Pour connaître la vraie raison pour laquelle vous avez envie de parler anglais facilement sans abandonner, je vous conseille un petit jeu. Commencez par vous demander la raison qui vous vient directement en tête quand on vous demande pourquoi vous voulez parler anglais.

 

Par exemple : « j’ai des vacances en Écosse dans 3 mois (oui, imaginons que nous sommes dans l’ère miraculeuse post-covid 😉 ), c’est pourquoi je veux savoir parler anglais. »

 

Ensuite, posez-vous une nouvelle fois la question « pourquoi ? ».

 

« Parce que j’ai envie de comprendre les œuvres du Fringe Festival d’Édimbourg prévu en août ».

 

« Pourquoi ? »

 

« Parce que j’aime l’art de rue et j’aimerais échanger avec les artistes ».

 

Et ainsi de suite. À chaque « pourquoi », c’est une porte que vous déverrouillez pour obtenir votre « pourquoi profond ». Vous allez constater que prendre conscience de cela changera considérablement votre manière d’apprendre. Vous renforcerez votre discipline, puisque vous vous souviendrez pourquoi vous faites tout ce travail et vous retrouverez la bonne motivation pour ne rien lâcher. Ce levier émotionnel est bien plus puissant que vous ne l’imaginez pour rester discipliné en anglais !

 

Conseil n°4 : Garder sa motivation dans l’apprentissage en définissant une routine QUOTIDIENNE

 

Je sais ce que vous pensez. Le quotidien happe notre temps et notre volonté avec. Après notre journée de télétravail, on est fatigué, il faut qu’on fasse à manger, qu’on s’occupe des enfants quand on est parent… En fait, on ne PREND surtout pas le temps de s’arrêter. Vous vous sentez coupable quand dans votre lit, vous faites le bilan de la journée et que vous vous dites que vous n’avez pas encore fait votre anglais.

 

Pour remédier à ce sentiment stérile et cette charge mentale gênante, je vous recommande de prendre rendez-vous avec vous-même CHAQUE JOUR. Considérez-vous comme une personne que vous ne pouvez pas abandonner. Quand vous prenez rendez-vous chez le dentiste, vous n’annulez pas à la dernière minute parce que vous êtes fatigué, vous organisez votre temps pour honorer ce rendez-vous, n’est-ce pas ? Voyez-vous comme votre propre dentiste/linguiste alors !

 

Par ailleurs, essayez de vous pencher sur votre anglais le matin. Ainsi, cette tâche ne vous restera pas en tête toute la journée, vous pourrez la rayer avec grande satisfaction sur votre to-do list. Dans les transports, avant le boulot, pendant une pause, en emmenant les enfants à l’école… En vérité, il y a plein de petites minutes cachées dans votre quotidien qui ne sont pas utilisées de manière optimale. Dénichez-les et mettez-les au service de votre discipline d’acier pour parler anglais facilement sans abandonner !

 

Conseil n°5 : comment se simplifier la vie pour apprendre l’anglais facilement ?

 

Cela peut vous paraître bête, mais nous sommes paresseux par nature. Là où les fourmis et les abeilles sont génétiquement programmées pour en faire le plus possible et où la procrastination n’existe jamais, nous sommes une espèce un peu complexe. Nous nous économisons au maximum et saisissons la première opportunité pour reporter ou limiter l’effort. Parler anglais facilement sans abandonner, ce n’est pas aussi naturel qu’on peut le croire, à première vue !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Trouver un partenaire de langue : 3 outils pour pratiquer son oral en anglais

 

C’est le moment de supprimer toutes les objections potentielles ! Réunissez au même endroit toutes vos affaires d’anglais : carnet de vocabulaire, livres Assimil, stylos et surligneurs, écouteurs. Il faut que tout soit à votre portée pour ne pas que vous ayez à interrompre votre session pour aller chercher quelque chose. Vous pouvez même organiser un rituel : pendant la pause de 10h, mettez vos affaires d’anglais au milieu de ce que vous faites, préparez-vous un café ou un thé, et pendant que l’eau chauffe, mettez votre téléphone en mode avion. De retour à votre bureau, plus le choix : tout est là ! Imposez-vous 20 à 30 minutes minimum sans dévier votre attention. Facilitez-vous la vie pour tenir votre discipline d’apprentissage d’une langue : enlevez tous les obstacles possibles.

 

Comment développer sa discipline pour parler une langue

 

Conseil n°6 : pour apprendre l’anglais sans abandonner, préparez un plan d’action clair

 

Ce conseil rejoint le principe du n°2, à plus petite échelle. En effet, définir son but, c’est bien, mais il est important de détailler votre plan en petites tâches. Vous remarquerez qu’il est beaucoup plus facile de maintenir sa motivation grâce à plusieurs « petits succès » plutôt que d’attendre pour fêter « la grande victoire ». Pour parler anglais facilement sans abandonner, vous pouvez vous fixer plusieurs petites étapes de vocabulaire ou de pratique de l’oral, par exemple.

 

Pour prouver ce point : Ouvrez votre agenda. À la date du jour, pour le travail, vous voyez « remplir dossier de Mme Bidule ». Vous voyez aussi un autre objectif : Mr Machin : 1. Téléphoner pour prendre les informations X, Y et Z ; 2. Organiser les notes prises ; 3. Rédiger les sous-titres du rapport ; 4. Rechercher les sources externes ; 5. Rédiger chaque partie du rapport en intégrant les sources ; 6. Rédiger l’introduction et la conclusion ; 7. Relire ; 8. Envoyer le rapport.

 

Avez-vous plus envie d’attaquer le dossier de Mme Bidule ou celui de Mr Machin (en sachant que les deux représentent la même charge de travail) ? La mission de Mr Machin est détaillée, et vous pouvez concrètement voir que chaque étape vous rapproche du but. Alors que pour cette pauvre Mme Bidule, la motivation n’est clairement pas là : vous n’avez pas une vision claire du chemin et vous procrastinez. Vous voyez où je veux en venir ?

 

Chaque semaine, prévoyez pour la semaine suivante 3 objectifs à atteindre dans l’apprentissage de l’anglais et faites le bilan de la semaine passée. Avez-vous réussi les 3 actions à mener la semaine dernière ? Attention, gardez une certaine flexibilité : si vous n’avez pas envie de travailler votre prononciation alors que vous l’aviez prévu cette semaine, remplacez cette mission par une autre qui vous motive plus à ce moment. Il faudra simplement que vous ayez 3 missions accomplies qui servent votre but final, peu importe lesquelles. Ne procrastinez pas trop longtemps non plus sur les tâches que vous repoussez !

 

 

Conseil n°7 : cultivez votre discipline dans les autres aspects de votre vie

 

Tous ces conseils que j’applique moi-même sont essentiels pour garder la motivation dans l’apprentissage d’une langue et ne plus jamais abandonner son objectif. Mais vous savez quoi ? Cette discipline que vous développez pour tenir vos objectifs linguistiques, forgez-la dans les autres aspects de votre vie aussi. La discipline, c’est comme un muscle, c’est comme la mémoire : ça s’entraîne et se renforce.

 

Ce qui semble être compliqué aujourd’hui vous sera incroyablement facile demain : musclez votre autodiscipline. La motivation est un levier qui permet de lever petit à petit plusieurs petits obstacles et assouplir votre ressenti de la difficulté tout en avançant vers votre but final. Plus vous cultiverez cette motivation d’acier, moins votre cerveau résistera et vous ne serez plus esclave de la procrastination. Et là, la limite pour tous vos projets, c’est le ciel !

 

Propulsez-vous à la force de votre motivation pour parler anglais facilement sans plus jamais abandonner. D’ailleurs, si vous commenciez dès MAINTENANT ? Téléchargez vite votre Kit de Démarrage pour commencer à apprendre efficacement n’importe quelle langue !

CET ARTICLE VOUS A AIDÉ, PARTAGEZ-LE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email