Parler une langue : que faire quand on a tout essayé ?

 

parler-langue-tout-essaye

 

C’est le 29ème jour du défi 30 jours = 30 astuces langue. Cliquez ici pour en savoir plus. Dans cette vidéo, je réponds à un lecteur du blog. Il m’a contacté pour demander de l’aide. Un gros help en mode drapeau rouge, flammes et pétards. Il veut parler une langue. Mais, il fait encore beaucoup d’erreurs. Il n’arrive plus à évoluer. Il ne sait plus quoi faire. Peut-être, êtes-vous dans ce cas-là ? C’est pourquoi j’ai décidé de vous répondre en vidéo. Parler une langue : que faire quand on a tout essayé ?

 

Parler une langue : il a tout essayé !

 

C’est un warrior

En effet, ce lecteur du blog apprend le français. Bravo à toi !

Le français n’est pas la langue la plus facile. Beaucoup de conjugaison, grammaire, verbes irréguliers, exception de l’exception de l’exception. Et une prononciation, OOOOOh my god !

Quand on apprend le français, on a envie de lâcher un WTF !

Pour ceux qui apprennent l’anglais WTF = what the fuck.

Expression à utiliser en cas de …euh dans toutes les situations en fait. Content, pas content, surpris, enthousiaste 🙂

Bref, refermons cette parenthèse. Pour revenir à notre sujet, notre lecteur apprend le français. Il veut parler français.

Comment fait-il ?

 

Il est au taquet

Il suit une méthode et apprend chaque jour ! Wow super ! Déjà, j’ai envie de donner une image.

Si tout le monde commençait par cela, beaucoup plus de personnes parleraient anglais aujourd’hui.

En plus, il travaille avec des outils qu’il aime. Le plaisir est une notion importante quand on apprend.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 3 piliers de la réussite quand on apprend une langue

Il écoute de la musique, il regarde des films, il lit des livres, fait des jeux en français.

Une diversification efficace des ressources.

2ème image.

 

Il fait des fautes : bouuuh

Mais malgré cela, il est frustré. Il commet pleins d’erreurs et ne parle pas parfaitement.

Il est donc venu me voir pour savoir comment faire pour sortir de ce trou.

Car il a l’impression de stagner, de tourner en rond comme un rat dans un sceau.

Avant de vous dire ce que je lui ai conseillé. Je voudrais juste que vous regardiez cette vidéo.

Dans laquelle, je vous pose une question.

Pourquoi faites-vous des erreurs ? Du moins, pourquoi vous voulez ne plus en faire ?

Vous voulez maîtriser la langue, d’accord.

Je comprends totalement. Je suis, moi aussi, impatiente et j’ai besoin de voir des résultats tout de suite, maintenant.

Mais il y a un paramètre à prendre en compte dans l’apprentissage des langues.

On voit ça tout de suite, en dessous.

 

Parler une langue : que faire quand on a tout essayé ?

Apprendre

Attention, je vous révèle un truc très lourd : c’est un APPRENTISSAGE. Yes, j’espère que vous étiez bien assis ! Vous êtes limite le cul par terre.

Plus sérieusement, ça veut dire quoi APPRENTISSAGE ? C’est le fait d’acquérir des connaissances. Apprendre quelque chose passe par un processus d’acquisition.

Les bébés apprennent à marcher, il leur faut quelques mois. Les enfants apprennent à faire du vélo en plusieurs tentatives.

Si vous saviez tout faire parfaitement du premier coup, vous êtes dieu !

 

Jouez au violon

Vous voulez jouer d’un instrument, il vous faudra un certain temps. Tout ce qui est relatif à l’apprentissage prend un peu de temps.

On n’est pas parfait du jour au lendemain.

Il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer pour réussir. Si vous démarrez le violon pour la première fois de votre vie, vous serez assurément meilleur dans 6 mois, puis dans 12 mois.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Kit de survie Anglais [2/2]

Pourquoi ? Parce que vous pratiquez. Même si vous avez fait beaucoup de fausses notes.

Pour revenir aux langues, je suis désolée de vous le dire, mais ça demandera un peu de temps.

Vous ferez des erreurs. Mais acceptez de passer par cette étape.

Apprendre une langue est un processus d’apprentissage. Alors, comment faire pour envoyer une échelle à mon lecteur dans le fond du trou ? Je vous le dis tout de suite.

 

Une chose à retenir : persévérez !

Mon échelle a deux barreaux. C’est une mini échelle.

1-Acceptez de faire des erreurs : c’est un process normal d’apprentissage. On se détend !

2-Persévérez !

Et, c’est sur cette deuxième étape que la plupart des gens échouent. Il tombe dans le trou. Et reste au fond.

Au lieu de poursuivre les efforts, il continue à tourner en rond et un jour, s’assoit.

Et c’est terminé, ils finissent par mourir de faim.

Ceux qui réussissent à parler une langue, sont ceux qui vont escalader. Ils vont continuer leurs efforts malgré la difficulté.

Ce sont des marathoniens des langues ! Rien ne les arrête.

Si je n’avais qu’un mot à dire : PERSEVEREZ !

 

Allez-vous pourrir au fond du trou ? Ou serez-vous un marathonien des langues ? N’hésitez pas à me dire si êtes déjà tombé dans le trou et comment vous avez fait pour en sortir ? Et, n’oubliez pas de vous abonner à ma chaîne YouTube pour ne rien rater des prochains conseils.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 239
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *