Défi russe 365 : parler russe en 3 mois

défi russe 365 parler russe

 

Des nouvelles de mon défi russe 365. Je fais aujourd’hui le bilan, après 3 mois d’apprentissage du russe. Il y a 3 mois je me suis lancé le défi de parler russe en 1 an avec Thomas du site Russe.fr. Que s’est-il passé ? Ai-je abandonné, réussi, progressé, reculé ? Découvrons tout de suite où j’en suis. Je vous délivre au passage mes techniques d’apprentissage.

Si vous n’avez pas suivi le défi, vous voudrez sans doute voir les premières vidéos ici :

 

 

Les déclinaisons en russe

Juste avant de partager avec vous l’astuce du tonnerre pour apprendre la grammaire, vous aimeriez sans doute bénéficier d’un outil indispensable pour mieux communiquer, pour comprendre et se faire comprendre.

 

J’apprends le russe avec la formation de Thomas Béguin ici. Je me suis dernièrement attaqué aux déclinaisons. Les fameux cas russes. Ouille ouille, ça fait peur effectivement.

Qu’est-ce qu’un cas ? En russe, on peut placer les mots dans l’ordre que l’on veut, (chouette 🙂 ), et bien il y a une contrepartie (mince :/) Ce sont les 6 déclinaisons. Késako ? Les déclinaisons sont les terminaisons des mots. Elles permettent de reconnaître leur fonction dans la phrase.

Par exemple : ‘maman aime papa’. En russe ça peut donner la phrase : ‘мама любит папу’, ou encore ‘папу любит мама’. C’est la terminaison, donc la déclinaison qui indique le sujet ou le complément.

Les 6 déclinaisons sont :

  • nominatif :   répond à la question « qui est-ce qui ? » ou « qu’est-ce que ? »
  • accusatif : pour le COD, répond aux questions « qui ? » ou « quoi ? »
  • génitif : pour le complément du nom, répond aux questions « de qui ? » ou  « de quoi ? »
  • datif : pour le COI, répond aux questions « à qui ? », « à quoi ? » ou « pour qui ? »
  • instrumental : pour le complément de moyen, répond aux questions « par qui ? » ou « par quoi ? ou « comment ? »
  • locatif : complément de lieu

Wow une vraie gymnastique intellectuelle. Mais la bonne nouvelle c’est que c’est super bon pour développer nos connexions neuronales 🙂  Ces cas font peurs. Car il y a beaucoup à mémoriser. Je me suis faite avoir aussi. Mais après un petit blocage parce que j’essayais d’apprendre tout par coeur BIIIIIMMM erreur, j’ai trouvé une alternative. Une alternative qui me fait avancer. Doucement mais surement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 3 piliers de la réussite quand on apprend une langue

 

Astuce infaillible contre la grammaire

 

J’ai décidé de me consacrer seulement 5 minutes tous les jours > c’est l’astuce JUST 5 MIN ici, pour avancer à petits pas. L’avantage de cette astuce est que 5 minutes c’est mieux que 0 min. Et que, se dire seulement 5 minutes, c’est une arme contre la procrastination car aucune excuse ne fait le poids.

Pendant mon blocage, je n’arrivais pas à m’y mettre, je prenais mes feuilles d’exercices puis les reposaient aussi sec dans un long soupir ahah. Mais avec cette astuce, j’avance chaque jour. Le bonus, c’est que la plupart du temps, on y consacre plus que 5 minutes, car le plus difficile est de s’y mettre.

Pour résumer, j’ai détourné mon blocage par une méthode à petits pas et l’astuce “JUST 5 MIN”

 

Apprendre le russe en s’amusant

 

J’ai intégré de nouvelles activités dans ma routine russe. Thomas dans ses formations fournit des fiches de conversation en pdf avec le podcast. C’est technique est excellente. Lire, écouter et répéter aide à progresser rapidement. Je fais l’exercice plusieurs fois d’affilé. J’ai déjà constaté des progrès impressionnants.

Je regarde la série кухня sur YouTube avec les sous-titres.

 

C’est du déchiffrage, je ne comprends que 10% environ mais ce n’est pas grave. Car je sais qu’en le faisant chaque jour, ma compréhension va s’accélérer. En une semaine, je sens déjà la progression. Je comprends de plus en plus de vocabulaire. Cette pratique permet de revoir le vocabulaire déjà appris.

La lecture d’un livre bilingue est une nouvelle astuce. Une page en russe, avec la traduction sur la page en face.

 

Votre verre est plein ?

Mon astuce pour ne pas se décourager dans l’apprentissage d’une langue, c’est de voir le verre à moitié plein.

Certains sont toujours négatifs et voit l’ampleur du travail à accomplir. “Olalala j’ai encore tout ça à apprendre, je ne comprends pas 90% d’un podcast” > c’est le verre à moitié vide. Ils stressent, se mettent la pression et …se jettent du 12ème étage. Nan, ne soyons pas tant dramatique. Mais saviez-vous que le pouvoir des mots était super puissant dans l’apprentissage des langues ? Si vous pensez que ça sera difficile, ça le sera.. car vous l’avez décidé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Défi russe 365 : bilan après 1 mois

Si à l’inverse, vous voyez le verre à moitié plein, c’est à dire vous mesurez vos progrès et voyez votre courbe de progression depuis le début, alors vous serez satisfait. “Wow, il y a 3 mois j’apprenais seulement l’alphabet, aujourd’hui je construis des phrases”. Vous avez évolué, yeeees ! C’est ce qu’il faut retenir. Vous ne parlerez pas une langue en 14 jours, il va falloir bosser et être patient.

Pour résumer : mesurez vos progrès et soyez patient

 

Coup d’accélérateur

Je vois le verre à moitié plein, d’accord. Mais comment faire pour apprendre plus vite ? Je vais vous le dire tout de suite. Indices :

  • c’est quelque chose qui fait peur
  • on attend avant de le faire
  • comment faire la première fois
  • on a besoin d’aide
  • je ne l’ai fait que 2 fois… (indice dans la vidéo)

Alors trouvé ? C’est la pratique bien sûr ! L’oral, parler, converser, échanger. J’ai besoin d’aller plus vite dans mon apprentissage si je veux remplir mon engagement du défi, parler russe à un niveau C1 en un an. Alors j’ai décidé de faire beaucoup plus d’oral avec ma tutrice de langue sur Italki. Je vais tester et vous ferai un retour dans la prochaine vidéo.

À la fin de la vidéo ci-dessus, je fais une mini démo de mon russe en live.Vous verrez c’est laborieux, je cherche mes mots, je répète beaucoup la même chose, je fais pleins d’erreurs mais comme indiqué, j’applique “le verre à moitié plein” je me satisfait du résultat en comparaison à mes premiers jours d’apprentissage. Cette démo risque de vous décomplexer, je vous mets au défi d’avoir première conversation d’ailleurs 🙂 Pour avoir un coup de pouce c’est ici. 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 141
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Bonne continuation Lauriane 😘😘

    • Merciiii Tima 🙂 Je suis hyper motivée, les résultats amènent de la motivation et l’envie de continuer ! Il est important d’avoir des résultats rapides 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *