Quel rapport entre un projet de rénovation et l’apprentissage d’une langue ?

 

Découvrez dans cette vidéo les étonnantes similitudes entre un projet de rénovation de maison et l’apprentissage d’une langue.

Désolée pour la tenue, j’applique la méthode 20/80 Winking smile Pas de perte de temps.

 

Transcription

“Bonjour je suis Lauriane du blog Marathon des Langues. Aujourd’hui, je vous fais cette petite vidéo dans un environnement un peu spéciale car je vais vous parler de travaux de rénovation. Ça peut vous surprendre. Vous vous demandez quel rapport entre rénover une maison et apprendre une langue ?

Moi j’en vois deux. C’est le fait de se mettre en mode projet et garder la motivation.

C’est super important et ce, dans les deux projets. C’est indispensable. Comme je vous le dis souvent apprendre une langue est un véritable projet.

Notre projet ici,  c’est la rénovation d’une maison. Cela fait un an et demi qu’on est dedans, qu’on passe tous nos week-ends à la retaper . Tout ça pour dire qu’il n’y a rien de facile.

Et le parallèle que je veux faire avec les langues,  c’est que j’entends souvent des personnes me dire ‘’tu ne te rends pas compte, c’est difficile,  ça prend du temps…blah blah” On se trouve toutes sortes d’excuses pour ne pas le faire.

Ce que je veux vous dire, c’est qu’apprendre une langue est un réel projet. Il faut garder la motivation et pour garder la motivation, il faut le faire petit à petit.

Au début quand on a commencé à rénover cette maison il y avait énormément de boulot. C’était une grange, il y avait encore des abreuvoirs. Il fallait tout enlever, tout rénover. Je me souviens au début, quand j’enlevais les plafonds, il y avait de la paille qui me tombait dessus.

C’était que du bonheur, et ça fait un an et demi qu’on fait ça. Si on s’était dit dès le début : “non c’est trop dur on n’a pas le temps etc” On n’en serait pas là aujourd’hui.

On arrive sur la fin du projet. Là, vous voyez les placos. On voit qu’il y a encore aussi pas mal de taf mais on est plus proche de la fin que du début.

On a réussi à avancer petit à petit. Etape par étape. C’est comme ça qu’on avance dans un projet. Pour revenir aux langues, il faut commencer en mode projet.  On ne commence pas par acheter tous les bouquins de grammaire, à se mettre le nez dedans et voilà ces bouquins vous donnent l’impression d’avancer.

Il faut vraiment se poser les bonnes questions.

  • Pourquoi je le fais ?
  • Pourquoi je veux apprendre une langue ?
  • Comment je fais ?
  • A quelle échéance ?

Quand on a commencé ce projet de la maison, on s’est posé exactement les mêmes questions.

Et, ce qui fait le succès d’un projet, c’est la régularité. Dans les langues, il faut être régulier. C’est tous les jours.

On n’était pas forcément tous les jours dans la maison, on passait tout le week-end dans les travaux, dans l’opérationnel mais pour ce qui est, par exemple des mesures, faire des recherches sur internet, on pouvait le faire un peu tous les jours après notre journée de travail.

Il faut être régulier et avoir du soutien. On était deux à se soutenir dans ce projet. Il y a eu des moments difficiles, il y en a eu des meilleurs, des moins bons mais nous nous sommes soutenus.

Dans les langues, il faut aussi avoir un partenaire de langue qui vous soutienne dans les meilleurs moments comme dans les pires, surtout quand vous rencontrez un moment de démotivation.  Cette personne peut vous aider et réciproquement vous pouvez l’aider.

Vous allez rencontrer des plateaux, c’est le moment où vous êtes moins motivés. Quand vous apprenez une langue, il y a des moments où ça avance super vite. Vous êtes contents vous avez des résultats, puis la chute.

Partir de zéro est aussi difficile, mais petit à petit c’est possible.

Ne pas vouloir finir avant d’avoir commencé. Donnez–vous de petits objectifs.

Par exemple : cette semaine nos objectifs : on va finir les peintures. Votre objectif dans les langues :  je veux être capable de me présenter, dire ce que je fais dans la vie.

Le deuxième axe que je vois avec cette maison c’est la motivation. C’est vraiment ce que je veux mettre en avant dans ce blog sur le Marathon des Langues, c’est de garder la motivation.

Vous aurez des moments où ça ira moins bien, ensuite beaucoup mieux mais il faut vraiment trouver des moyens de garder la motivation et pour ça il y a plusieurs moyens.

Je vous ferai une autre vidéo dédiée à ce sujet mais trouvez les moyens de garder la motivation parce que sans motivation, vous allez vite abandonner.

L’abandon, c’est le pire qui puisse se passer quand on apprend une langue.

J’espère qu’après cette vidéo, vous serez regonflé et motivé à bloc et surtout inspiré pour mener votre projet à bien, petit à petit.

Voilà, si vous avez aimé cette vidéo, n’hésitez pas à mettre un petit pouce à liker et à la partager. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les mettre en dessous de la vidéo dans les commentaires. J’y répondrai avec plaisir et je vous dis à très bientôt.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 111
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *