La technique de mémorisation hyper puissante

meilleure technique de memorisation

 

La mémoire gruyère ? Vous connaissez ? C’est passer des mois à mémoriser du vocabulaire, des règles de grammaire, de conjugaison. Mais, impossible de se souvenir. Raaah c’était quoi ça déjà ? Comment on dit ça déjà ? Aaargh c’est tellement énervant. Vous avez dépensé du temps et de l’énergie. Finalité, ça ne revient pas. Vous vous demandez sans doute comment faire pour ne plus oublier. Certains sont capables de mémoriser tous les drapeaux du monde. Pourquoi vous n’arrivez pas à vous souvenir de votre vocabulaire d’espagnol ? Pourtant, vous en avez envie. Aujourd’hui, je vais pour parler d’une technique de mémorisation hyper puissante. J’aurais bien voulu qu’on m’en parle quelques années en arrière. Quand j’avais des 6/20 en anglais. Grrrr.

 

 

C’est quoi cette technique de mémorisation : Enseignez

 

Cette technique, je vous la dis tout de suite, pas de suspense. Mais juste avant, lisez bien jusqu’au bout, car j’ai une surprise pour vous. J’ai hâte de vous le dire 🙂

Bon allez, vous pouvez déjà l’avoir ici, mais pour comprendre pourquoi je vous offre ce bonus, lisez la suite.

C’est le fait d’enseigner ! Quoi ? C’est quoi cette blague, on est pô prof nous ?!

Ouuui, je sais rassurez-vous, moi non plus et pourtant je l’utilise pour mémoriser. Je vais vous expliquer tout cela en détail.

Qu’est-ce que je veux dire par “enseigner” ? C’est simplement le fait de raconter ce que vous avez appris à quelqu’un. Pôf, j’imagine déjà la tête de votre mari ou femme. Hihi.

Les repas de famille vont être sympas. “Alors, saviez-vous que le subjonctif de estar c’était…” ahah. Pour éviter ce moment gênant, je vous dis plus bas dans l’article comment faire.

Vous allez donc faire en sorte de dire à haute voix, tout ce que vous apprenez. Comme si vous vouliez enseigner quelque chose à quelqu’un.

Listez votre vocabulaire d’espagnol, expliquez une règle de conjugaison, l’exception, de l’exception, de l’exception..

Il doit être capable de comprendre sans même connaître le sujet. Si votre mémoire est comme la mienne, un vrai gruyère, j’ai 3 autres conseils à vous donner ici.

 

Pourquoi enseigner serait hyper puissant ?

 

Pourquoi enfiler sa blouse de prof ?

Le fait d’enseigner permet de structurer ses idées. Car si on veut que la personne en face comprenne notre charabia, il faut déjà que ce soit clair dans notre tête.

En plus, ça permet de tester ses connaissances.

De challenger sa mémoire. Car enseigner pousse à réfléchir. Ça “muscle” le cerveau.

On passe en mode actif.

Rester en mode passif à coups de “ah oui je le sais déjà ça”, nous confrontera à un moment donnée à “ah bah mince, je le savais pourtant”.

On avait, l’impression de le savoir.

Sans ce challenger, on risque de rencontrer ce phénomène régulièrement.

C’est comme quand vous avez passé des mois à apprendre une langue, sans jamais la parler. Le jour où vous voulez parler avec un étranger “euh bah euh know maybe..” pas terrible après des mois de boulot, n’est-ce pas ?C’est l’illusion d’avoir bien appris.

On a l’impression de savoir mais, quand si on se challenge, qu’on essaie de l’expliquer ou même de l’écrire : c’est une autre histoire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Niveau Intermédiaire en Anglais (l'erreur à éviter absolument)

Albert Einstein le dit très bien :

 

“Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de 6 ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement”

 

Pas besoin de pêcher un gamin, je vais vous dire comment faire plus bas.

Ce phénomène est nuisible pour votre motivation. Car vous avez passé du temps et de l’énergie, ça génère de la frustration.

Ah la fameuse motivation. Pour éviter ces “pourtant je le savais ça” et mémoriser rapidement : enseignez !

Pour résumer, ça permet de :

1) se rendre compte si on a vraiment compris : voir ce que l’on doit revoir

2) mémoriser à long terme

C’est bien beau, cette petite technique, mais du coup, on enseigne comment et à qui ? On y vient petit papillon.

 

Comment enseigner pour mémoriser ?

 

Pour que votre enseignement soit le plus efficace pour votre mémorisation, respectez un principe.

On enfonce le clou encore un peu.

Soyez synthétique. Enseignez de manière synthétique

Trop de détails tuent la compréhension. Ça noie le poisson.

Vous avez déjà vu ce genre de scénarios ? Ces personnes qui parlent, qui parlent, qui parlent, pour qu’au final, on ne se souvienne même plus de la question.

Cerveau embrouillé. Bof, pas terrible.

Plus vous êtes synthétique, plus cela signifie que vous avez compris ce que vous êtes en train de raconter. Et, que celui en face comprenne.

Je sais que ce n’est pas un exercice facile. L’esprit de synthèse n’est pas intuitif et nous ne l’avons pas assez travaillé sur les bancs de l’école.

C’est une compétence souvent négligée, pourtant exigée dans les grandes boîtes. Mais, rassurez-vous ça se travaille avec la pratique.

Perso, j’ai beaucoup de mal à faire passer mes idées oralement. J’ai besoin d’y réfléchir à l’écrit en premier, pour structurer mes idées. Si vous êtes comme moi, restez jusqu’à la fin, j’ai une astuce à vous filer. Et une surprise 🙂

“Bon ça me dit toujours pas, à qui je peux enseigner ?” Je vous le dis tout de suite ! 🙂

 

Enseigner à qui ?

 

Vous avez plusieurs options. Laquelle choisissez-vous ?

  1.  j’ai un(e) mari/femme en or, patient et compréhensif
  2.  j’ai un bébé
  3.  j’ai un smartphone

Quel rapport entre ces 3 options ?

Je n’ai pas de bébé, j’ai un mari en or, mais je choisis la 3 ? Pourquoi ?

À l’inverse de mon mari, mon smartphone est multitâche muah muah. Et surtout, il va vraiment m’aider avec les langues. Étrangères, je veux dire.

Outre le fait qu’il renferme tous mes outils d’apprentissage.

Je vais pouvoir lui enseigner pleins de trucs ! Il s’en fiche, m’en fou !  Car, cette technique de mémorisation est aussi efficace qu’un massage pour se détendre.

2 options pour mettre en application cette nouvelle technique.

1- je me filme avec l’option vidéo

2- je m’enregistre oralement avec l’application Ferrite

Imaginez que cette vidéo ou ce podcast soit publié en ligne. Pour des élèves, comme vous.

Vous leur donnez des conseils pour bien comprendre.

Donc vous devez être clair dans vos propos pour qu’ils puissent progresser rapidement. Comme vous auriez aimé qu’on vous l’explique.

Vous leur dites, par exemple :

“Aujourd’hui, j’ai appris 5 nouveaux mots de vocabulaire : –coco veut dire …, – brain veut dire nananani mais attention ça se prononce …, –j’ai aussi appris cette phrase….qui est très utilisée au quotidien –puis j’ai appris ce mot mais c’est plutôt familier”

Ça marche aussi pour des règles de grammaire. Surtout, je dirais même.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Tarzan va vous apprendre à parler !

Plus c’est complexe, plus c’est efficace.

En plus, c’est une super façon de mesurer vos progrès. Enregistrez toutes vos vidéos dans un dossier, en inscrivant les dates. Et, revenez-y plusieurs mois après.

Vous serez étonné du chemin parcouru.

Si, comme moi, la synthèse, la clarté des idées, tout ça tout ça, c’est du raclage de feuilles avec un râteau sans dents, je vous propose l’astuce suivante. Pour lire davantage sur la mémoire, vous pouvez lire plus d’astuces ici.

 

Bonus pour bien synthétiser et mémoriser

 

mindmap

 

Connaissez-vous le mindmapping ?

Si vous avez des difficultés à organiser vos idées. C’est une excellente solution pour synthétiser.

Des fois, je parle je parle je parle, je parle. “Tu as compris ? Non.”

Car, j’ai dit trop de choses. Ce n’était pas clair dans ma tête. Finalité, j’obtiens ce genre de réaction

J’utilise ce truc très puissant : la mindmap. C’est simple, visuel et efficace.

Et surtout, ça booste la mémorisation.

C’est efficace, car elle reproduit le schéma des idées comme dans le cerveau. C’est comme une cartographie du cerveau, avec ses branches d’idées.

Comment faire pour en créer une ? Il faut partir du centre avec l’idée principale. À partir de là, on ajoute des branches, des sous-branches, des sous-sous branches…

C’est encore mieux si on ajoute des dessins et/ou couleurs.

 

Le bonus du bonus

 

Et, seulement parce que vous êtes de fidèles lecteurs. J’ai décidé de vous préparer une petite surprise.

Un petit mindmap -que j’ai simplifié pour être lisible et pour vous donner un exemple.

Il renferme tout ce que vous devez savoir pour apprendre une langue efficacement.

Tout y est !

En tant que marathonien des langues que vous êtes, je vous conseille de l’accrocher au-dessus de votre bureau, sous votre aimant en forme de coquillage qui vient de la côte d’azur et qui tombe tout le temps en ouvrant la porte et ça vous énerve grrr, oups je m’égare, bref affichez le quelque part de visible.

C’est de l’or, car vous avez tout dessus. Si vous appliquez tout, vous êtes sûr de réussir.

Le fait de le voir chaque jour, vous rappelle ce que vous avez oublié de faire.

J’espère sincèrement qu’il sera un fidèle partenaire dans votre apprentissage. Pour l’obtenir, c’est ici :

Je veux la mindmap qui cartonne et qui va me faire progresser rapidement 🙂

Qu’avez-vous pensé de cette technique ? Êtes-vous prêt à parler à votre perroquet ou recharger la batterie de votre smartphone à bloc ? N’hésitez à me faire part de vos commentaires en dessous.J’ai pris beaucoup de plaisir à partager ce conseil avec vous 🙂

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 271
    Partages
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *